Où vivaient les gens heureux – Joyce Maynard

photostudio_1631741827584
photostudio_1555885361723

« Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l’optimiste Ursula et le doux Toby. Comblée, Eleanor vit l’accomplissement d’un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Cette vie au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d’imagination, lui offre des joies inespérées. Et si entre Cam et Eleanor la passion n’est plus aussi vibrante, ils possèdent quelque chose de plus important : leur famille. Jusqu’au jour où survient un terrible accident…

Dans ce roman bouleversant qui emporte le lecteur des années 1970 à nos jours, Joyce Maynard relie les évolutions de ses personnages à celles de la société américaine – libération sexuelle, avortement, émancipation des femmes jusqu’à l’émergence du mouvement MeToo… Chaque saison apporte ses moments de doute ou de colère, de pardon et de découverte de soi.
Joyce Maynard explore avec acuité ce lieu d’apprentissage sans pareil qu’est une famille, et interroge : jusqu’où une femme peut-elle aller par amour des siens ? Eleanor y répond par son élan de vie. Son inlassable recherche du bonheur en fait une héroïne inoubliable, avec ses maladresses, sa vérité et sa générosité. »
photostudio_1555885425446

Cela m’a fait très plaisir de découvrir qu’un nouveau roman de Joyce Maynard sortait à l’occasion de la rentrée littéraire : Où vivaient les gens heureux sorti chez Philippe Rey.

Joyce Maynard a été la compagne de Salinger, l’auteur notamment de L’attrape-cœur, elle avait dix-huit ans, lui cinquante-trois et leur idylle n’a pas duré très longtemps. Ce serait donc dommage de la résumer à cela d’autant que Joyce Maynard est une romancière de talent. Certains de ses romans – comme Long week-end et Prête à tout qui raconte un fait divers réel, qu’évidemment j’ai dévoré  – ont même été adaptés au cinéma. Vous avez peut-être vu Last days of summer ? Eh bien, c’est adapté de Long week-end.

De quoi parle Où vivaient les gens heureux ? Eleanor est une jeune autrice de livres pour enfant qui roule à travers les Etats-Unis à la recherche d’une maison. Une maison qui serait un vrai foyer. Elle finit par trouver le lieu idéal et rencontre Cam. Ensemble, ils vont avoir trois enfants et vivre heureux dans leur petite maison. Et puis un jour, un accident va faire voler en éclat leur bonheur familial.

Au début du roman, on fait connaissance avec une Eleanor plus âgée, qui revient dans son ancienne maison, assister au mariage de son aîné. Elle n’a vu aucun de ses enfants depuis longtemps.

Et petit à petit, on découvre son histoire, en remontant dans le temps, depuis l’achat de la maison dans les années soixante-dix. On assiste aux naissances des enfants, on voit Eleanor épanouie dans son rôle de mère, voulant offrir à ses petits l’amour qu’elle n’a pas reçu. On la voit se démener pour trouver de l’argent pour faire vivre sa famille et surtout on apprend à la connaître. Et quel personnage ! Elle accepte le pire pour protéger les siens.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti d’empathie comme cela et que je n’avais pas détesté un personnage dans un livre jusqu’à ce que ça me torde le ventre – évidemment ce n’est pas Eleanor que j’ai détesté. J’ai eu tout le mal du monde à me détacher du livre ne serait-ce que pour manger ou aller travailler. L’histoire d’Eleanor me trottait dans la tête et il fallait que je termine, que je découvre la fin.

C’était une lecture vraiment bouleversante. Et je vous conseille très fortement la lecture d’Où vivaient les gens heureux.

Voir ma chronique en vidéo sur France Bleu Touraine :

photostudio_1555881547414

Où vivaient les gens heureux – Joyce Maynard – Philippe Rey – 560 pages (août 2021)

3 réflexions sur “Où vivaient les gens heureux – Joyce Maynard

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 6 épisode 9 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s