Apaiser nos tempêtes – Jean Hegland

photostudio_1654368006248
resume
« Naître fille, être femme, devenir mère : un roman sensible et puissant sur les femmes et la sororité.
Un livre bouleversant qui nous embarque dans cette tempête d’émotions qu’est la maternité, en dressant deux portraits de femmes justes, forts et bienveillants. »
Deux femmes, deux destins, deux Amériques.
Anna, promise à une brillante carrière, étudie à l’université de Washington. Cerise, lycéenne de milieu modeste, vit en Californie sous l’emprise douloureuse de sa mère. Lorsque chacune tombe enceinte par accident, Anna avorte et Cerise garde l’enfant.
Des années plus tard, ce choix aura déterminé le cours de leur vie.
D’espoirs en déceptions, de joies en drames, Anna et Cerise, bientôt réunies par le hasard, apprennent à être mères et à être femmes.
À travers ce face à face poignant, Jean Hegland interroge la maternité, l’éducation et la quête de soi. Une expérience universelle de sororité.
monavisEt, voilà, avec Apaiser nos tempêtes de Jean Hegland, je termine ma présentation des dix livres sélectionnés pour le prix Audiolib 2022. J’ai eu la chance de faire partie cette année encore des jurés et J’ADORE cette aventure. Parce que je suis fan des livres audio. Dès le moment où j’ai écouté mon premier livre, j’ai su que je n’allais plus pouvoir m’en passer. Pour la petite anecdote, j’ai discuté aujourd’hui avec une lectrice de la bibliothèque qui en empruntait et, comme moi, elle apprécie d’en écouter dans sa voiture sur le chemin du travail, car ça lui permet de « lire », ce qu’elle n’a pas trop le temps de faire et ça la détend en conduisant. Mais c’est tellement vrai !

Je n’étais pas vraiment emballée par ce second Jean Hegland en raison de son sujet sur la maternité, mais pour avoir lu le premier roman de l’autrice Dans la forêt je savais qu’il serait très bien écrit. Et qu’il serait peut-être une véritable expérience. En repensant à Dans la forêt, je me dis que ce livre m’a profondément bouleversée, angoissée, effrayée et fascinée. Alors peut-être qu’Apaiser nos tempêtes me plairait malgré son thème.

FB_IMG_1646087435461

Dans la forêt nous parle de deux sœurs. Apaiser nos tempêtes de deux mères. Anna qui décide de mettre fin à sa grossesse qui arrive trop tôt et pas avec la bonne personne. Et qui aura plus tard d’autres enfants, un mari et une carrière. Et Cerise qui, elle, décide de garder son bébé et arrête le lycée pour un boulot de femme de ménage dans une maison de retraite afin de subvenir à leurs besoins.

On peut imaginer deux trajectoires de vie. Celle qui a renoncé à la maternité alors qu’elle ne se sent pas prête et celle qui a accueilli cette grossesse et a dû faire une croix sur sa jeunesse insouciante. Mais en réalité, ce n’est pas aussi simple, car déjà au départ, les deux femmes n’avaient pas la même vie. Leur seul point commun est cette grossesse non désirée.

Jean Hegland nous dresse les portraits de ces deux femmes en nous faisant traverser leurs vies. Cela parle de la difficulté d’être mère et de l’amour inconditionnel. Mais aussi des questionnements pour élever le mieux possible ses enfants qui font ensuite leurs propres choix, peut-être pas les bons.

Apaiser nos tempêtes est un texte déchirant, puissant, grâce surtout au personnage de Cerise et de son histoire qui chamboule, son combat pour ne pas sombrer, pour retrouver la lumière.

Évidemment, c’est extrêmement bien écrit. Évidemment c’est inoubliable. Évidemment ça a été ma plus belle écoute et ma plus grande surprise.

J’aimerais vraiment vous en dire plus sur ce texte, sur ce que j’ai pu ressentir face à certaines situations vécues par les personnages, mais ce serait vous gâcher la découverte. Parce qu’évidemment on a envie de savoir si elles vont finir par se rencontrer. La seule chose que je peux vous glisser avant de terminer cette chronique, c’est que ce livre ne parle pas que de la maternité, mais aussi des difficultés d’être femme et de survivre.

Je pense que ce livre va, comme Dans la forêt, rester gravé en moi à jamais. Parce que la beauté du texte, parce que les personnages, parce que l’autrice a encore une fois réussi à nous livrer un texte emprunt d’une grande humanité.

J’ai aimé retrouver la voix de Maia Baran déjà rencontrée dans Fractures de Franck Thilliez et Dans la forêt de Jean Hegland. Elle incarne parfaitement les personnages de ces deux mères aussi différentes que touchantes.

Je vous ai également présenté les autres livres de la sélection du prix Audiolib 2022 : Un jour ce sera vide d’Hugo Lindenberg, Le parfum des cendres de Marie Mangez, Mise à feu de Clara Ysé, Enfant de salaud de Sorj Chalandon, Ce que nous confions au vent de Laura Imai Messina, Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry et La danse de l’eau de Ta-Nehisi Coates, L’Ange de Munich de Fabiano Massimi et Les gardiens du phare d’Emma Stonex.

signaturevisage

Apaiser nos tempêtes – Jean Hegland – Audiolib – lu par Maia Baran – 12h55 (janvier 2022)

2 réflexions sur “Apaiser nos tempêtes – Jean Hegland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s