Trois – Valérie Perrin

photostudio_1645569675377
resume« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Étienne, seul Adrien me parle encore. Nina me méprise. Quant à Étienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. »
1986. Adrien, Étienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.
2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi.
Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?
Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare.
Ses précédents romans, Les Oubliés du dimanche et Changer l’eau des fleurs, ont connu des succès mondiaux, totalisant plus de deux millions d’exemplaires, traduits dans une trentaine de pays. En 2018, elle a été récompensée par le prix Maison de la Presse et le prix Choix des Libraires du Livre de Poche ; en 2019, par le prix des Lecteurs du Livre de Poche.
coupdecoeur

Trois de Valérie Perrin est un roman dont j’ai déjà parlé, un coup de cœur. J’ai aimé tous les romans de Valérie Perrin, Changer l’eau des fleurs, Les oubliés du dimanche et Trois. Et je n’ai pas honte d’aimer ses livres, je ne vais me priver de passer un super moment de lecture ou d’écoute lorsque l’on choisit la version audio.

Pour la petite anecdote, je venais de terminer ma lecture de Trois quand je suis passée à la librairie qui venait d’ouvrir près du boulot et j’avais l’intention d’acheter les deux nouveaux tomes d’Agatha Raisin qui venaient de sortir. On se met à papoter la libraire et moi et elle me parle des livres qu’elle a envie de mettre en avant dans sa boutique et finalement me parle des « bras tendus », ces livres qu’elle se sent un peu obligée d’avoir parce qu’ils se vendent. Et elle m’a donné l’impression qu’elle parlait vraiment de ces romans comme de la sous-littérature. Et évidemment, sur la table des bras tendus, il y avait Trois de Valérie Perrin. Bon, ben du coup, j’ai acheté mes Agatha Raisin ailleurs, vexée comme un pou. J’ai déjà rencontré des libraires comme ça et je boycotte leur snobisme. Mais revenons-en à ce qui nous intéresse vraiment, Trois de Valérie Perrin.

Ce roman, que j’ai déjà lu, donc, je l’ai écouté en audio. Il fallait être motivée car je partais pour dix-huit heures d’écoute. Mais cela tombe bien, j’étais motivée. Tess Lauvergne est une lectrice que je n’avais pas encore eu l’occasion de croiser dans un livre audio et je me suis dit que ce serait l’occasion. Au départ, j’ai été un peu surprise par sa voix qui me semblait assez blanche, monocorde. Mais en fait, j’ai compris que c’était lié à l’écriture. Je n’avais pas remarqué que de nombreuses phrases étaient très courtes, très simples. Après un petit moment d’acclimatation, je me suis immergée dans le roman.

Les mystères de l’histoire, comme dans Changer l’eau des fleurs, se révèlent peu à peu. Et pour cela, la version audio est parfaite. Elle nous évite de lire frénétiquement pour avancer plus vite. Il faut se laisser bercer et berner, car Valérie Perrin s’amuse avec les nerfs du lecteur en voyageant dans le temps.

Trois, c’est l’histoire des Trois, Étienne, Nina et Adrien. Ils se rencontrent à la rentrée scolaire en primaire et grandissent ensemble, ils sont inséparables et on imagine, comme eux, que leur amitié durera toute la vie. Et pourtant… Au début du roman, au présent, Virginie revient dans son village, celui des Trois et Nina, Étienne et Adrien ne se parlent plus, ne se sont pas vus depuis plus d’une dizaine d’années. Et on ne sait pas pourquoi. Il faudra attendre.

A travers les yeux et les souvenirs de Virginie, nous allons découvrir les épreuves que les Trois ont vécu ensemble, ce qu’ils sont devenus et enfin pourquoi leur amitié a cessé. Personnellement, lorsque j’ai découvert le texte pour la première fois, je me suis demandée aussi qui était Virginie, puisque personne ne semblait parler d’elle dans l’enfance des Trois – j’avoue que ça m’ agacée de ne pas le savoir, de ne pas trouver moi-même comme un grande.

J’ai apprécié d’avoir presque le même âge que les Trois, j’avais leurs références – pas forcément les mêmes goûts musicaux, mais leur histoire m’a rappelé de nombreux souvenirs. Et j’ai apprécié de me replonger dans cette histoire. Et si je me souvenais de beaucoup de choses, j’ai redécouvert certains passages et c’était chouette.

Alors moi, personnellement, je vous recommande cette lecture, cette écoute, parce que je trouve que c’est un beau roman. Et surtout, ne vous laissez pas refroidir par des libraires méprisants, entrez dans une autre librairie (j’ai des adresses à Tours, Saint-Malo, Guérande et Paimpol, si ça vous intéresse) et lisez Trois si vous sentez que cela pourrait vous faire plaisir.

signaturevisage

Trois – Valérie Perrin – Audiolib – lu par Tess Lauvergne – 18h10 (mai 2021)

6 réflexions sur “Trois – Valérie Perrin

  1. Je te comprends, je n’apprécie guerre les personnes qui pensent qu’il y a la littérature et puis les romans de comptoirs telles que les romances par exemple.
    Je ne connais pas ce roman mais j’ai découvert l’auteure avec Les Oubliés du Dimanche et j’avoue que j’ai apprécié sa plume mais j’ai trouvé quelques inégalités dans les différentes temporalités présentées.

    Aimé par 1 personne

    • Merci de ton commentaire, je suis contente que tu sois d’accord sur les snobs littéraire. Surtout que j’ai depuis un d’autres exemples concernant cette libraire. Je trouve que venant d’une commerçante qui vit des achats de livres quels qui soient, c’est assez grave.
      Concernant Les oubliés du dimanche, je n’ai pas été gênée par la temporalité, peut-être que c’est parce que je l’ai écouté et pas lu.
      Bises et bises

      Aimé par 1 personne

  2. Il est clair que ce n’est vraiment pas pour moi, cependant, je te rejoins complètement quant au snobisme de certains. Certes, je n’adhère pas au style, mais heureusement, il en faut pour tous les goûts et je me contente de me réjouir de voir que les gens lisent, quoi qu’ils lisent ! Qui sommes-nous pour juger de ce qui mérite d’être lu ou pas ?
    Merci pour ce bel avis ! 😉

    J’aime

  3. Je suis convaincue. Je pense que je l’écouterais plutôt que de le lire. Mais bon, tu commences à connaître mon affection pour les livres audio.😁 Je suis à la fin de « Changer l’eau des fleurs » et c’était mon roman test pour savoir si j’accrochais avec Valérie Perrin. Verdict : j’ai a-do-ré ! Du coup, sur les conseils d’une autre autrice et sur les tiens maintenant, je me suis dit que j’allais me lancer dans « Trois ».

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: M / P | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s