Marx et la poupée – Maryam Madjidi

photostudio_1508396865625

le-resume

« Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint avec sa mère son père en exil à Paris.
À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes -, l’effacement progressif du persan au profit du français qu’elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale.
Dans ce récit qui peut être lu comme une fable autant que comme un journal, Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, rempart, moyen de socialisation, et même arme de séduction massive. » Lire la suite

Publicités

Modern Lovers – Emma Straub

photostudio_1508081913426

le-resume

« Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, des cheveux violet, le droit de fumer des joints sans se cacher. Dans cette rue-là, des couples de quadra vivent encore des droits d’auteur d’un tube écrit à quatre mains pour une icône rock suicidée qui fut leur camarade et plus si affinités. Dans cette rue-là, des amitiés se bonifient depuis l’université. Car cette rue-là se trouve au cœur du plus trépidant quartier de New York : Brooklyn. Et des trépidations, il y en a, au cours de ce fol été que traversent Elizabeth, Andrew et leur ado prodige, Harry, mais aussi
Jane, sa femme Zoe et leur explosive Ruby, née d’un don de sperme. Au programme : crise de fin d’ado et crise de la quarantaine, crise de couple et crise existentielle, crise de larmes et crise de fous rires ! » Lire la suite

Bianca – Loulou Robert

photostudio_1507728852786

le-resume

« Je m’appelle Bianca. C’est ma mère qui a choisi ce prénom. C’est son côté « Américaine » même si l’Amérique, elle connaît pas. Il y a un mois jour pour jour, assise dans mon salon en compagnie de Teddy, le chat de la maison, je regardais la télévision. Teddy dormait, les lignes de ses lèvres supérieure et inférieure me souriaient. Il avait l’air bien. Je me suis dit que si je fermais les yeux et laissais tout aller, je sourirais peut-être comme lui. Les lignes bleues qui sillonnent mes poignets ont été inondées de rouge, du rouge sur le sol, sur mes vêtements. Au moins, ce n’était plus tout noir. Au moins il y avait de la couleur.  »

Lire la suite

Rebecca – Daphné du Maurier

photostudio_1506691398516

le-resume

« Sur la Côte d’Azur, une jeune femme peu sûre d’elle, la narratrice, tombe amoureuse du très riche Maximilien de Winter, d’un rang social plus élevé qu’elle. Ils se marient et partent vivre à Manderley, célèbre et magnifique manoir en Cornouailles. Mais la «présence» invisible de Rebecca, la précédente épouse de Maximilien, est immédiatement perceptible, comme de son vivant, lorsqu’elle dominait le ménage et la maisonnée. Présence obsédante, renforcée par la sévère Mme Danvers, gouvernante du manoir. Rebecca s’est-elle noyée par accident comme tout le monde le pense? Quand on retrouve un cadavre, l’enquête est rouverte et de Winter est accusé du meurtre : leur amour survivra-t-il? »

Lire la suite

Préjugés et orgueil – Lynn Messina

photostudio_1507729873897

le-resume

« Vous connaissez Darcy : sa richesse, son orgueil, sa froideur, son mépris. Bennet Bethle connait Darcy lui aussi – ou du moins, ce type de personne. En tant que collecteur de fonds pour le musée Longbourn, des héritières blasées, Bennet en a croisées plus d’une. En voyant la belle jeune femme éconduire tous ses prétendants au gala de charité (lui compris, même s’il ne s’est pas proposé), Bennet se dit qu’il voit très bien qui elle est. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière son masque d’indifférence, Darcy est piquée d’intérêt pour l’insolent Bennet, qui se retrouve malgré lui en sa compagnie, lorsque la meilleure amie de la riche héritère, Charlotte Bingston – surnommée Bingley – décide d’organiser un bal à l’hôtel Netherfield pour aider le musée. Enfin, organiser un bal… ou séduire John Bethle. Les motivations de Charlotte sont un peu floues. Une chose, en revanche, est claire comme de l’eau de roche : Bennet n’aime pas Darcy. Et pourtant, là aussi les choses deviennent floues. »

Lire la suite