Loup et les hommes – Emmanuelle Pirotte

photostudio_1535480631280

le-resume

« Un voyage aux confins des terres iroquoises, une quête de soi et de l’Homme. Hiver 1663. Armand, marquis de Canilhac, est prêt à tout pour retrouver le saphir entrevu au cou de cette jeune Amérindienne, croisée dans un salon parisien. Il a reconnu la pierre que portait son frère Loup. Loup, trahi par Armand vingt ans plus tôt, condamné aux galères, et que tout le monde croit mort. Hanté par son passé, le marquis embarque avec son fidèle Valère pour la Nouvelle-France. Le vent gonfle les voiles, et les images du Gévaudan natal ressurgissent : Loup, enfant trouvé, adopté… Loup, trop beau, trop brave, trop vivant. Entre la France et l’Iroquoisie barbare se tisse le destin d’un homme hors du commun, dont le portrait se précise lentement, et dont l’ombre plane, de plus en plus palpable, sur ceux qui le cherchent. Et si Loup avait trouvé un destin à sa mesure au pays des Sauvages ? »

Lire la suite

Publicités

Le dernier bain – Gwenaële Robert

photostudio_1528638851360

le-resume
« Paris, an II. La France vibre sous le souffle de la Terreur.
Jane, une jeune Anglaise cachée dans l’appartement d’aristocrates émigrés, Théodose, un moine qui a renié sa foi par peur de la guillotine, Marthe, la lingère de Marie-Antoinette emprisonnée au Temple, David, le fameux peintre et député de la Convention, ou encore une Normande du nom de Charlotte Corday, tout juste arrivée à Paris… Ils sont nombreux, ceux qui tournent autour du logis de la rue des Cordeliers où Marat, cloîtré, immergé dans des bains de soufre, traque les suspects hostiles aux idées de la République.
Il ignore que certains d’entre eux souhaitent sa mort et qu’il ne lui reste plus que trois jours à vivre.
Par cette fiction qui nous propulse dans le cœur battant de l’Histoire, Gwenaële Robert détruit l’image sublime et mensongère que David nous a laissée de son ami Marat. Du bout de sa plume, grâce à un dispositif romanesque et à un sens de la reconstitution impressionnants, elle gratte le vernis de la peinture pour révéler la réalité du monstre. »

Lire la suite

Le tour d’abandon – Andrea H. Japp

photostudio_1534334000980

le-resume

« Début du XIVe siècle. Hardouin Cadet-Venelle, bourreau, n’a jamais porté sa charge comme un fardeau jusqu’à ce qu’il sangle sur le brasier Marie de Salvin, une innocente. Une quête l’anime depuis : faire vraie justice. Mais le voilà confronté à une affaire de poison, à des meurtres et, pire encore, à la disparition d’enfants confiés aux tours d’abandon. M. Justice de Mortagne ne reculera devant rien pour résoudre ces mystères, ni la férocité. ni la ruse. ni l’amour, ignorant que le plus blessant des trois n’est pas celui qu’il croit. »

Lire la suite

En ce sang versé – Andrea H. Japp

photostudio_1534288785734

le-resume

« Hardouin cadet-Venelle, dit Monsieur Justice de Mortagne, est bourreau de son état. Torturer et tuer ne le gênaient pas jusqu’à ce qu’il exécute une innocente. Depuis, il cherche à rendre la « vraie justice ». Aussi, quand Henriette, la fille du sous-bailli Arnaud de Tisans, moniale à l’abbaye des Clairets, est retrouvée étranglée à la porte du monastère, il lui faut connaître la vérité. Crime gratuit ou crapuleux ? Et que vient faire dans ce drame Mahaut de Vigonrin, belle dame accusée d’empoisonnements ? M de Mortagne, que ses ennemis appellent Jean-Cadavre, est prêt à tout pour que le vrai droit soit rendu, mais la justice est implacable et ceux qui la désirent, rarement récompensés. »

Lire la suite

Le brasier de justice – Andrea H. Japp

photostudio_1534269015456

le-resume

« 1305. Normandie. Depuis quelques jours, Hardouin cadet-Venelle, bourreau de Mortagne-au-Perche, est en proie au tourment : la justice de Dieu serait-elle faillible ? Marie de Salvin, qu’il vient de brûler vive, hante ses rêves. Etait-elle réellement coupable ? Evangeline Caquet a-t-elle tué, cinq ans plus tôt, sa maîtresse à coups de hachette ? Sa quête de vérité se heurte aux fausses pistes et aux intérêts politiques des grands du royaume. Hardouin arrivera-t-il à concilier sa tâche de bourreau et celle de justicier sans perdre son âme ? »

Lire la suite