la meilleure chose qui puisse arriver à un homme c’est de se perdre – Alain Gillot

photostudio_1492516992437

le-resume

« Alors qu’Antoine, 42 ans, intervient sur un tournage, il supprime sans même le savoir le rôle d’Emma. La jeune femme le gifle sur un court de tennis, il la poursuit pour s’excuser. Il ne pourra jamais plus rentrer chez lui, dans cette vie sans émotion, sans risque, qu’il s’est construite. »

Lire la suite

La mystérieuse histoire de l’œillet rose – Lauren Willig

photostudio_1491676719236

le-resume

« Rien ne va plus pour Éloïse. Le jour où elle porte ses nouvelles bottes en daim, il pleut des cordes. Lorsque le métro tombe en panne, c’est toujours elle qui se retrouve sur les genoux d’un étranger. Sans compter qu’elle a eu plus que sa part de malchance en amour. En fait, après avoir compris que les héros romantiques sont chose du passé, elle décide qu’il est temps de prendre un nouveau départ.
En partant pour l’Angleterre, Éloïse est décidée à terminer sa thèse sur cet élégant duo d’espions, le Mouron rouge et la Gentiane pourpre. Mais elle découvre quelque chose que même les plus brillants historiens ont manqué: la mystérieuse histoire de l’œillet rose — l’espion le plus insaisissable de tous les temps. Alors qu’elle tente de démasquer cet espion obscur, Éloïse tombe sur les réponses à toutes sortes de questions. Comment l’œillet rose a-t-il sauvé l’Angleterre de Napoléon ? Qu’est-il arrivé au Mouron rouge et à la Gentiane pourpre ? Et Éloïse Kelly réussira-t-elle à échapper au mauvais sort et à trouver son propre héros en chair et en os ? »

Lire la suite

L’épouse de Scandal – Stephanie Laurens

photostudio_1491247031038

le-resume

« De quelle façon une honorable dame comme Lady Catriona Hennessy peut s’unir avec un homme comme Richard Cynster ? Bien que charmé par sa présence imposante, elle ne peut pas renoncer à son indépendance. Le mariage n’avait pas encore été annoncé à l’agenda de Richard, mais peut-être apprivoiser la dame n’était que le défi qu’il doit ― s’il peut avoir les droits du lit conjugal sans faire de promesses révélateurs de l’amour ? »

Lire la suite

Là où tu iras j’irai – Marie Vareille

photostudio_1490978238622

le-resume

« Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde. »

Lire la suite

Qui veut la peau d’Anna C. ? – Sophie Henrionnet

photostudio_1489068417243

le-resume

« La trentaine, Marie est une célibataire endurcie. Bibliothécaire modèle, elle apprend un jour une formidable nouvelle : son odieuse supérieure est morte étouffée avec un beignet. Enfin l’avenir lui sourit, enfin elle va accéder au poste de directrice. Mais, au lieu de promouvoir l’employée modèle, le grand patron nomme la maîtresse du maire, belle à tomber mais bête comme ses pieds.
Et puisque la poisse est généreuse, Marie se trouve mêlée à un incroyable quiproquo. Un soir, pour chasser un ado boutonneux lui faisant des avances, elle prétend s’appeler… Anna Costello, un nom entendu par hasard. Peu après, elle se retrouve traquée par des malabars recherchant justement une certaine Anna Costello ! Mais qui est donc cette Anna C. ? Pour se sortir de cette embrouille, la sage bibliothécaire peut compter sur l’aide du séduisant Grégoire, un architecte SDF qui a volé à son secours. Ils ne seront pas trop de deux pour l’aider à reprendre sa vie en main…
Se faire passer pour quelqu’un d’autre est rarement une bonne idée…»

monavis

Ce n’est un secret pour personne : j’adore Sophie Henrionnet. Je réalise d’ailleurs que la plupart de mes auteures favorites s’appellent Sophie : Sophie Kinsella, Sophie Hénaff et Sophie Henrionnet (j’aime aussi beaucoup Sophie Audouin-Mamikonian). Coïncidence ? Je ne pense pas.

Quand j’ai appris que Sophie Henrionnet sortait un nouveau roman, j’ai noté la date dans mon agenda et comme la vie est bien faite, j’avais rendez-vous dans une librairie tourangelle le jour de la sortie de Qui veut la peau d’Anna C. ?

Et cette fois-ci, contrairement à mon habitude qui consiste à garder pour plus tard les livres que je sens que je vais adorer (au cas où, comme une trousse de secours), je n’ai pas attendu longtemps pour le lire.

Ce que j’adore dans les romans de Sophie Henrionnet, c’est qu’ils nous racontent des histoires à la fois loufoques et touchantes, drôles et attachantes, avec des personnages tellement sympathiques que l’on a qu’une seule envie : leur ressembler. Ça a été le cas avec Olympe McQueen dans Tout est sous contrôle, dont je vous ai parlé la semaine dernière et c’est à nouveau le cas avec Marie dans Qui veut la peau d’Anna C.?

Marie, bibliothécaire trentenaire, semble sur le point de vivre la plus belle semaine de sa vie. Son horrible cheffe vient de mourir étouffée par un beignet (!) et elle pourrait donc avoir la promotion de ses rêves et la place de parking qui va avec et sa cousine lui a arrangé un rendez-vous avec un beau Grec. Que demander de plus ? Et pourtant, rien ne se passe comme prévu… La promotion lui passe sous le nez au profit de la maîtresse du Maire, une nana sympa mais con comme un manche, et son rendez-vous tourne au cauchemar quand elle manque de se faire kidnapper. Quelle idée aussi d’avoir donné un autre nom que le sien pour se débarrasser d’un dragueur relou, surtout un nom qu’elle a entendu comme ça par hasard au détour d’une conversation !

Poursuivi par des types qui ont l’air d’en vouloir à cette Anna C., Marie se retrouve donc en mauvaise posture, mais elle va pouvoir compter sur un architecte SDF et un flic un peu trop sûr de lui pour démêler cette histoire qui devient vraiment dangereuse.

Ce roman est vraiment super. J’ai passé un moment génial et sans prise de tête avec Marie, qui n’a pas son pareil pour se fourrer dans des situations improbables. On rit. Et ça fait du bien, mutin de mordel de l’herbe ! (comme dirait Marie). Et en même temps, il y a un bon scénario et de très bons personnages secondaires, comme Gilbert, ce papy bourru et la mère de Marie – quand on la rencontre, on comprend pourquoi Marie a ce petit grain de folie qui la rend si sympa. Et il y a aussi de la romance, ce qui rend ce livre si léger (mais pas que). Bref, je vous le conseille mille fois. La seule chose qui me rend triste maintenant, c’est de savoir que je l’ai déjà lu et que je ne pourrai donc plus le découvrir. Mais heureusement, j’ai un autre roman de Sophie Henrionnet dans ma PAL (Les mondes de l’arbre) et je n’ai toujours pas lu son premier roman, Drôle de Karma. J’ai encore un peu de marge, avant d’être en manque. Mais quand même.

Qui veut la peau d’Anna C. ? – Sophie Henrionnet – City Éditions