Honoré et moi – Titiou Lecoq

photostudio_1574973209816
photostudio_1555885361723

« Parce qu’il était fauché, parce qu’il a couru après l’amour et l’argent, parce qu’il finissait toujours par craquer et s’acheter le beau manteau de ses rêves, parce qu’il refusait d’accepter que certains aient une vie facile et pas lui, parce que, avec La Comédie humaine, il a parlé de nous, j’aime passionnément Balzac.
Tout le monde connaît Balzac, mais bien souvent son nom reste associé aux bancs de l’école. Avec la drôlerie qu’on lui connaît, Titiou Lecoq décape le personnage. Elle en fait un homme d’aujourd’hui, obsédé par l’argent, le succès, l’amour, dans un monde où le paraître l’emporte sur le reste. Sous sa plume, ce géant de la littérature devient plus vivant que jamais. » Lire la suite

La petite femelle – Philippe Jaenada

photostudio_1573159481628
photostudio_1555885361723

«Au mois de novembre 1953 débute le procès retentissant de Pauline Dubuisson, accusée d’avoir tué de sang-froid son amant. Mais qui est donc cette beauté ravageuse dont la France entière réclame la tête ? Une arriviste froide et calculatrice ? Un monstre de duplicité qui a couché avec les Allemands, a été tondu, avant d’assassiner par jalousie un garçon de bonne famille ? Ou n’est-elle, au contraire, qu’une jeune fille libre qui revendique avant l’heure son émancipation et questionne la place des femmes au sein de la société ? Personne n’a jamais voulu écouter ce qu’elle avait à dire, elle que les soubresauts de l’Histoire ont pourtant broyée sans pitié.
Telle une enquête policière, La Petite Femelle retrace la quête obsessionnelle que Philippe Jaenada a menée pour rendre justice à Pauline Dubuisson en éclairant sa personnalité d’un nouveau jour. À son sujet, il a tout lu, tout écouté, soulevé toutes les pierres. Il nous livre ici un roman minutieux et passionnant, auquel, avec un sens de l’équilibre digne des meilleurs funambules, il parvient à greffer son humour irrésistible, son inimitable autodérision et ses cascades de digressions. Un récit palpitant, qui défie toutes les règles romanesques.» Lire la suite

Affaires d’ados – Agnès Naudin

photostudio_1573071214368
photostudio_1555885361723

«Adolescence : phase du développement humain qui commence trop tôt et finit trop tard. C’est pourtant l’une des étapes déterminantes de la vie. Mais comment se construit-on en détruisant les repères que nos parents nous ont donnés ? Sans direction, sans objectif ? je n’ai encore jamais croisé un adolescent qui soit parvenu à la réalisation de soi. Et encore moins dans mon bureau. Retour sur trois affaires d’ados : une orgie entre mineures, filmée et diffusée sur les réseaux ; une liaison entre une fille de 12 ans et son oncle par alliance de trente ans son aîné ; le viol d’un frère sur sa demi-sœur. Cas particuliers tristement ordinaires, qui posent, plus largement, la question du consentement, de la maturité de ces jeunes et de leur éducation – notamment sexuelle. Au fil des interrogatoires et de ces enquêtes, Agnès Naudin brosse un tableau fidèle, à vif et sans tabou, de son quotidien de flic mais aussi de mère célibataire en quête d’équilibre.» Lire la suite

Quintland – Fred DuPouy

photostudio_1571076009556
photostudio_1555885361723

« Quintland a tout d’un parc de loisirs. Les touristes s’y bousculent, on s’y rend en famille ou lors d’une excursion scolaire, plusieurs visites par jour sont organisées. Mais à Quintland, vous ne trouverez qu’une seule et unique attraction. Ce sont cinq petites filles que l’on peut regarder vivre derrière une vitre sans tain. Cinq petites filles isolées, surmédiatisées, éloignées de leurs parents. Elles sont les premières quintuplées de l’histoire à avoir survécu. C’était au Canada, en 1934. Quintland, le « Pays des Quintuplées », a existé pour de vrai. » Lire la suite

Rien n’est noir – Claire Berest

photostudio_1570289432699
photostudio_1555885361723

« Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint. Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques. » Lire la suite