Charles Manson et l’assassinat de Sharon Tate – Éric Yung

photostudio_1577904529752
photostudio_1555885361723

« Un crime barbare devenu mythique Le 9 août 1969, Sharon Tate, l’épouse du cinéaste Roman Polanski enceinte de huit mois, et plusieurs de ses amis sont assassinés dans une villa hollywoodienne située au 10050 Cielo Drive, sur les hauteurs de Los Angeles. Fondé sur des témoignages et archives d’époque, le récit d’Eric Yung nous conduit jusqu’à l’épicentre de cette nuit meurtrière, avant de retracer pas à pas l’enquête policière chaotique et le procès retentissant qui s’ensuivirent. La barbarie de ces meurtres marque de manière brutale la fin des sixties. Alors que le mouvement hippie est à son apogée, les adeptes du fameux Peace and Love vont bientôt apparaître aux yeux du grand public comme des suppôts de Satan. Le diable a un nom : Charles Manson. L’emprise qu’il a sur les adeptes de La Famille, la secte dont il est le gourou, est telle qu’ils lui ont aveuglement obéi quand il les a envoyés exécuter ces innocents. Une histoire vraie qui se lit comme un roman. Un roman glaçant tant Charles Manson fascine aujourd’hui encore. » Lire la suite

Mon prince ne viendra pas (Tant pis, je ferai sans !) – Alex Kin

photostudio_1571075956203
photostudio_1555885361723

« Clothilde en est persuadée : elle est victime d’une terrible malédiction. Sinon, comment expliquer pourquoi le destin ne met sur sa route que des tocards ? Mais désormais, c’est terminé. Elle ne permettra plus à aucun homme de s’approcher pour ensuite lui briser le cœur. Après tout, quand on abandonne ses illusions, on ne peut plus être déçu. Et puis, de toute manière, elle a bien assez à faire avec ses amies, l’organisation d’un mariage, ses voisins et une révolution des croissants. Ajouter à cela son nouveau travail, elle n’a pas le temps de s’ennuyer. Il faut dire que la vie de bureau n’est pas toujours de tout repos. Alors ce n’est pas cet homme mystérieux qui va la faire changer d’avis. Sûrement pas.« 

Lire la suite

Alors voilà, les 1001 vies des Urgences – Baptiste Beaulieu

photostudio_1573825764136
photostudio_1555885361723

« Alors voilà le récit au quotidien d’un apprenti médecin qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients… Par ses histoires d’une sensibilité folle, à la fois touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d’humanité. » Lire la suite

Les mille et une vies des Urgences – Dominique Mermoux et Baptiste Beaulieu

photostudio_1574462863456
photostudio_1555885361723

«Baptiste est interne dans un service d’urgence. Celle qu’il surnomme la femme oiseau de feu voit ses jours comptés alors que son fils est coincé en Islande par un volcan au nom imprononçable. Baptiste n’a plus qu’un but, aider sa protégée à tenir jusqu’au retour de son fils. Pendant 7 sept jours, les journées du jeune interne sont rythmées par les moments qu’il passe à son chevet, à lui raconter toutes les vies de l’hôpital : les joies et peines des patients, les farfelus, les plus touchants, mais aussi la vie des internes et des infirmiers, leurs routines, leurs découragements, leurs amours parfois. Un témoignage rare et incroyablement touchant sur la terre méconnue mais essentielle que sont les urgences. Incontournable.»

Lire la suite

Honoré et moi – Titiou Lecoq

photostudio_1574973209816
photostudio_1555885361723

« Parce qu’il était fauché, parce qu’il a couru après l’amour et l’argent, parce qu’il finissait toujours par craquer et s’acheter le beau manteau de ses rêves, parce qu’il refusait d’accepter que certains aient une vie facile et pas lui, parce que, avec La Comédie humaine, il a parlé de nous, j’aime passionnément Balzac.
Tout le monde connaît Balzac, mais bien souvent son nom reste associé aux bancs de l’école. Avec la drôlerie qu’on lui connaît, Titiou Lecoq décape le personnage. Elle en fait un homme d’aujourd’hui, obsédé par l’argent, le succès, l’amour, dans un monde où le paraître l’emporte sur le reste. Sous sa plume, ce géant de la littérature devient plus vivant que jamais. » Lire la suite