L’Espagnole – Simone Weil

photostudio_1551773014596

le-resume

« Ce recueil de textes de Simone Weil, écrits entre 1936 et 1938, témoigne de son expérience de la guerre d’Espagne. Simone Weil, l’Espagnole, n’a pas hésité à se rendre à Barcelone pour soutenir, au risque de sa vie, la cause d’un peuple pour lequel elle avait une affection sincère. L’Espagne fut la terre qui vit s’affirmer la force de caractère d’une femme prête à mourir pour ses convictions, elle fut malheureusement aussi le lieu où Simone Weil découvrit les affres de la guerre civile, les dérives des mouvements révolutionnaires, la médiocrité des hommes lorsqu’ils se confrontent au pouvoir. Dans le journal de son expérience du front, au-delà de son caractère historique, un style lapidaire laisse entendre une littérature qui se place sur la brèche. Les textes qui suivent le Journal d’Espagne donnent quant à eux un certain écho à la désillusion de Simone Weil tant face à la lâcheté politique qu’à l’inhumanité de ses camarades. Ce recueil se termine sur un article plus théorique, Ne recommençons pas la guerre de Troie, qui souligne le danger de l’utilisation de termes brumeux, d’entités vides : démocratie, capitalisme, communisme, liberté, etc. Les mots n’ont pas de contenu lorsqu’ils fourvoient les peuples et les précipitent dans le sang et dans la haine. Elle rejette catégoriquement les discours abstraits qui mettent en ordre de marche. Simone Weil y oppose une volonté de déconstruire les mécaniques du pouvoir et de son corollaire, le prestige du pouvoir. En ces textes, s’exprime toute la singularité de son humanité, faite d’intransigeance et de cohérence, de raison et de nuances, qui se place invariablement du côté des classes opprimées. Ce recueil contient les textes : – Journal d’Espagne – Fragment de 1936 (« Que se passe-t-il en Espagne ? ») – Lettre à Georges Bernanos – Réflexions pour déplaire – Faut-il graisser les godillots ? – La politique de neutralité et l’assistance mutuelle – Non-intervention généralisée – Ne recommençons pas la guerre de Troie »

Lire la suite

Publicités

Si j’avais des ailes – Nathalie Stalmans

photostudio_1550851573041

le-resume

«En février 1842, la romancière anglaise, Charlotte Brontë, arrive au Pensionnat Héger, à Bruxelles. Elle a vingt-cinq ans. Elle veut perfectionner son français. Elle y tombe passionnément amoureuse du mari de la directrice. Quand Elizabeth Gaskell accepte d’écrire la biographie de Charlotte en 1856, soit un an après la mort de l’écrivain, elle pressent l’importance de ce séjour. Elle vient à Bruxelles dans l’espoir de visiter l’école et de rencontrer la famille Héger. L’annonce de son arrivée plonge le pensionnat dans l’émoi… Si j’avais des ailes entraîne alors le lecteur dans la vie quotidienne des Bruxellois du XIXe siècle : la savoureuse servante Manke Née, le trouble Monsieur Héger, propriétaire du pensionnat, la cuisinière râleuse, Scheile Leentje et bien d’autres encore. Bruxelles est alors en plein essor : Le chemin de fer se développe, la capitale belge attire par la qualité de ses concerts, de ses expositions et vibre au rythme des bals populaires, les préparatifs vont bon train pour de grandioses festivités en l’honneur des vingt-cinq ans de règne du premier souverain. »

Lire la suite

Devenir – Michelle Obama

photostudio_1549402273228

le-resume
«Dans ses mémoires très attendus, Michelle Obama raconte son parcours exceptionnel, depuis son enfance dans le South Side de Chicago en passant par les années au cours desquelles elle a dû concilier sa vie d’avocate et de mère de famille, jusqu’aux huit années passées à la Maison-Blanche, où l’ancienne première dame a su imprimer sa marque tout en soutenant son mari alors qu’il dirigeait l’Amérique pendant des moments difficiles.

Il y a encore tant de choses que j’ignore au sujet de l’Amérique, de la vie, et de ce que l’avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m’a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m’ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et plus largement de l’histoire de notre pays. Même quand elle est loin d’être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à vous plus que vous ne l’auriez souhaité. Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer. Michelle Obama  » Lire la suite

Agatha – Frédérique Deghelt

photostudio_1547400383009

le-resume
« Décembre 1926. Alors que la romancière Agatha Christie, âgée de trente-six ans, doit surmonter la perte récente de sa mère, elle apprend la liaison de son mari Archie avec la jeune Nancy Neele. Anéantie par la trahison de l’homme qu’elle aime depuis quatorze ans et qui lui annonce l’intention qu’il a de divorcer, elle quitte leur foyer sur un coup de tête et met en scène sa disparition : après avoir abandonné sa voiture et quelques effets personnels sur un chemin de campagne, elle saute dans un train et part se réfugier dans un hôtel du Yorkshire où elle se fait enregistrer sous le nom de la maîtresse de son époux. Bientôt, toute l’Angleterre est à sa recherche et Archie soupçonné de meurtre… Excellant à dépeindre le chamboulement intérieur d’une femme délaissée pour une autre qui, peu à peu, retrouve le goût de l’indépendance, Frédérique Deghelt revient sur un épisode entouré de mystère – mais bien réel – de la vie de la Reine du crime. »

Lire la suite

Lion – Saroo Brierley

photostudio_1543871762053

le-resume
« A 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien mais pense toujours à sa famille en Inde. » Lire la suite