Goupil ou Face – Lou Lubie

photostudio_1622491396563
photostudio_1555885361723

« Certains ont un chien, un chat ou un poisson rouge. Lou a une cyclothymie : un trouble de l’humeur de la famille des maladies bipolaires, sous la forme d’un petit renard. Que faire quand on découvre un étrange animal dans son cerveau ? Peut-on l’apprivoiser, le dompter ? Et comment être heureux quand on doit cohabiter avec une nature aussi imprévisible ? » Lire la suite

Fake news – Doan Bui et Leslie Plée

photostudio_1619724814997
photostudio_1555885361723

« Des climatosceptiques aux platistes, des usines à clics d’Europe de l’Est aux Illuminati, des algorithmes devenus fous à Donald Trump (propagateur n°1 de «vérités» alternatives), les infox sont partout. Ludiques et pédagogiques, les autrices nous font passer dans l’envers de leurs fabrications et nous réapprennent à aiguiser notre esprit critique. »
Lire la suite

Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

photostudio_1615579504926
photostudio_1555885361723

« Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d’être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. A partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu’il entretient avec son père, lui-même salarié dans l’usine. »
Lire la suite

Les amants d’Hérouville, une histoire vraie – Yann Le Quellec et Romain Ronzeau

photostudio_1615579689253
photostudio_1555885361723

« 1970. Marie-Claude rencontre Michel Magne, génial compositeur de musiques de films. C’est le coup de foudre. Elle le rejoint dans son château d’Hérouville où Bowie, Elton John et bien d’autres stars se rassemblent. Mais le succès attise les convoitises. Derrière le conte de fée, la tragédie se profile. Ce roman vrai révèle le destin inouï de Michel Magne au cœur de la pop culture des années 50 à 80. »
Lire la suite

Du côté des Indiens – Isabelle Carré

photostudio_1619302055483
photostudio_1555885361723

« Il s’est trompé, il a appuyé sur la mauvaise touche, pensa aussitôt Ziad. Il ne va pas tarder à redescendre… Il se retint de crier : “Papa, tu fais quoi ? Papa ! Je suis là, je t’attends…” Pourquoi son père tardait-il à réapparaître ? Les courroies élastiques de l’ascenseur s’étirèrent encore un peu, imitant de gigantesques chewing-gums. Puis une porte s’ouvrit là-haut, avec des rires étranges, chargés d’excitation, qu’on étouffait. Il va comprendre son erreur, se répéta Ziad.
Son père s’était volatilisé dans les derniers étages de l’immeuble, et ne semblait pas pressé d’en revenir. »

Ziad, 10 ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine, Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses ?
Le regard poétique d’Isabelle Carré et sa voix nuancée éclairent d’une poignante intensité la ronde vertigineuse de ces êtres qui cherchent désespérément la lumière.
Lire la suite