Agatha – Frédérique Deghelt

photostudio_1547400383009

le-resume
« Décembre 1926. Alors que la romancière Agatha Christie, âgée de trente-six ans, doit surmonter la perte récente de sa mère, elle apprend la liaison de son mari Archie avec la jeune Nancy Neele. Anéantie par la trahison de l’homme qu’elle aime depuis quatorze ans et qui lui annonce l’intention qu’il a de divorcer, elle quitte leur foyer sur un coup de tête et met en scène sa disparition : après avoir abandonné sa voiture et quelques effets personnels sur un chemin de campagne, elle saute dans un train et part se réfugier dans un hôtel du Yorkshire où elle se fait enregistrer sous le nom de la maîtresse de son époux. Bientôt, toute l’Angleterre est à sa recherche et Archie soupçonné de meurtre… Excellant à dépeindre le chamboulement intérieur d’une femme délaissée pour une autre qui, peu à peu, retrouve le goût de l’indépendance, Frédérique Deghelt revient sur un épisode entouré de mystère – mais bien réel – de la vie de la Reine du crime. »

Lire la suite

Publicités

Lion – Saroo Brierley

photostudio_1543871762053

le-resume
« A 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien mais pense toujours à sa famille en Inde. » Lire la suite

Belleville au cœur – Christian Page

photostudio_1542055054325

le-resume
« La rue de l’intérieur. Comme avant lui George Orwell (Dans la dèche à Paris et à Londres) ou Louis Calaferte (Partage des vivants), Christian Page entre en littérature par la rue. Son premier livre, qui en appellera d’autres, est un témoignage bouleversant sur la vie quotidienne d’un sans domicile fixe, place Sainte-Marthe, au cœur de Belleville, à Paris. Figure locale à la réputation internationale, déplaçant CNN et les télévisions du monde, Christian Page est poète. Christian Page raconte la langueur des jours et le regard des autres, la violence, la pitié, les ivresse du bonheur, les trucs, les clans, l’amour et le temps qui s’accélère. Une vie qui bascule, c’est toujours la même histoire, trois accidents cumulés : travail, couple, logement. Après, il faut tenir, durer, rester digne et chaque jour recommencer. Christian a passé trois hiver dans la rue. Il a choisi de faire paraître son livre pour la « trêve hivernale », ce moment de l’année où la rue nous rappelle que, chaque jour, en France, un SDF meurt. Belleville au coeur est dédié à ces milliers d’anonymes, ces femmes, ces hommes qu’on a croisés sans doute, mais sans jamais les voir. »

Lire la suite

Ici, les femmes ne rêvent pas – Rana Ahmad

photostudio_1541678066815

le-resume
« Rana, dix ans, fonce sur son vélo flambant neuf. Heureuse, insouciante, choyée par son père, un vent de liberté lui caresse le visage. Quinze jours plus tard, c’est terminé. Son vélo est donné à l’un de ses oncles. Encore quelques mois et elle devra, pour être une bonne musulmane aimée d’Allah, porter l’abaya noire sur son corps, le niqab sur son visage et le tarha sur sa tête et ses épaules. Ensuite, ses parents lui trouveront un mari et elle sera condamnée à ne plus rien faire que la cuisine, le ménage et ses cinq prières par jour. C’est la loi. Il ne reste à Rana que ses yeux pour pleurer et contempler son monde : l’Arabie saoudite des années 2000. Mais sur ce monde, elle porte un regard impitoyable. La frustration sexuelle fabrique des obsédés et des hypocrites. L’obsession et l’hypocrisie transforment les hommes en ennemis de leurs propres sœurs, filles ou épouses. Les agressions et les violences quotidiennes donnent aux femmes l’envie de fuir. Très peu réalisent ce rêve fou. Rana sera l’une d’elles. Elle n’a jamais oublié le vent de liberté de ses dix ans, elle est prête à tout pour le retrouver et en jouir, et, cette fois, en adulte. »

Lire la suite

La gouvernante suédoise – Marie Sizun

photostudio_1541085171539.jpg

le-resume

« Dans le grand salon, ce matin baigné de soleil, ils sont là tous les trois, Léonard Sèzeneau, sa femme, et elle, Livia, un peu comme trois acteurs sur une scène, encore ignorants de leurs rôles.
Qui est Livia, la gouvernante suédoise engagée par Léonard pour seconder sa jeune femme Hulda dans l’éducation de leurs enfants ? De la lumière radieuse de Stockholm aux lueurs crépusculaires de Meudon, cette famille va connaître une réussite fulgurante avant le déclin, loin des conventions de la fin du XIXe siècle. Dans ce roman de secrets, d’amours et de fascination mutuelle, Marie Sizun retisse les liens perdus de son étonnante histoire familiale. »

Lire la suite