Le garçon de l’ombre – Carl-Johan Vallgren

photostudio_1497379968569

le-resume

« À l’été 1970, un petit garçon est enlevé dans le métro de Stockholm. Des années plus tard, le frère de l’enfant, Joel Klingberg, disparaît à son tour. Sa femme se tourne alors vers Danny Katz, ami de longue date de son mari, un génie en informatique au passé trouble. Avec réticence, Katz accepte de l’aider. Il ne tarde pas à découvrir que la riche et puissante famille Klingberg cache bien des secrets… Ses recherches vont le mener de Stockholm jusqu’aux Caraïbes, berceau de la fortune des Klingberg.
Lorsqu’on essaie de faire porter le chapeau à Katz pour un meurtre qu’il n’a pas commis, l’affaire prend une tout autre dimension. Désormais, découvrir la vérité devient pour lui une question de survie. »

Ce mois-ci pour le cinquième match du Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar, il y avait deux titres en compétition : Le garçon de l’ombre de Carl-Johan Vallgren et Sans pitié ni remords de Nicolas Lebel.

Lire la suite

Sans pitié ni remords – Nicolas Lebel

photostudio_1497295387120

le-resume

« 9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d’un notaire qui lui remet, comme héritage, une enveloppe contenant un diamant brut. Il s’agit de l’un des yeux d’une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervise, et recherchée depuis par la Police de l’Art. Mehrlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l’apparent suicide d’un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants a la défenestration d’une femme qui, se sentant menacée, avait demande la protection de la police. Les deux suicides avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle. »

Ce mois-ci pour le cinquième match du Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar, il y avait deux titres en compétition : Le garçon de l’ombre de Carl-Johan Vallgren et Sans pitié ni remords de Nicolas Lebel.

Lire la suite

Denise au Ventoux – Michel Jullien

photostudio_1488308540923

le-resume

« Denise s’est entichée de Paul, le narrateur. C’en était gênant au début. Alors, malgré ses habitudes volontiers casanières, il n’a pas refusé. Ensemble, ils ont passé un an dans son appartement parisien, une année de routine sans tellement se divertir. Lui, le matin, se rend à son bureau quand elle ne sort pas, car Denise est un chien, de bonne taille, un bouvier bernois, une femelle, ancienne élève de l’école des chiens d’aveugle, un cancre recalé pour sa couardise urbaine. Jeune de quatre ans, elle avait de faux airs de Bakounine.
Entre eux, l’ordinaire des sempiternelles vadrouilles urbaines se limite à trois sorties quotidiennes dans une géographie relevant plus du pâté que du quartier, un pâté autour duquel ils tournent ensemble, sans varier, des flâneries au carré. Elle s’en contente, en bête, la langue souriante, le croupion au roulis, ses cuissots qui ressemblent tellement aux contours de l’Afrique. Un an de la sorte, Paul s’en fait une peine, tellement que, pour quatre jours, lui et la chienne s’offrent une escapade. Denise au Ventoux.
Mais que s’est-il passé à la descente entre Denise et son maître sur les gradins du grand Ventoux ? Subitement les voici face à face, comme jamais, rassemblés dans une calme éternité. »

Lire la suite

L’amour à pleines dents ! – Cali Keys

photostudio_1496323714100

le-resume

« Mélissa Müller est une jeune musicienne Suisse de 24 ans qui quitte son pays pour suivre son amoureux au Québec. Arrivée là-bas, ce dernier la quitte. De son côté, Diane Gagnon est une veuve de 55 ans qui s’investit avec passion dans son commerce de cupcakes pour ne pas sombrer dans la dépression. »

Lire la suite

Quelques heures à tuer – Heidi Pitlor

photostudio_1496858963722

le-resume

« Quand Hannah a rencontré Lovell, elle sortait d’une rupture difficile et cherchait juste “quelqu’un de bien”. Lui n’avait pas l’intention de passer à côté de la femme de sa vie.
Dix-neuf ans plus tard, mariés et installés dans une banlieue résidentielle de Boston, ils sont presque devenus l’un pour l’autre des étrangers.
Au lendemain d’une dispute, Hannah décide de bousculer sa routine domestique. Ayant quelques heures devant elle, elle prend sa voiture et part “à l’aventure”. Sur la plage où elle s’arrête, un homme l’accoste et engage la conversation. Il l’inquiète autant qu’il la trouble. Depuis combien de temps n’a-t-elle pas ressenti cela ?
À la nuit tombée, Hannah n’est pas rentrée. Puis les jours passent. Sans nouvelles. Et l’anxiété grandit.
Essayant de faire bonne figure vis-à-vis des enfants, Lovell est contraint pour la première fois d’examiner la trajectoire de leur couple. Et tandis qu’il cherche à savoir ce qui a pu arriver à sa femme, nous sont révélés, à travers les yeux d’Hannah, les événements de la journée. »

Lire la suite