Le chirurgien – Tess Gerritsen

photostudio_1565298818081
photostudio_1555885361723

«L’inspecteur Thomas Moore et l’inspecteur Jane Rizzoli, de la brigade criminelle de Boston, sont chargés d’enquêter sur le meurtre d’une jeune femme présentant des similitudes avec un crime commis l’année précédente sur une autre jeune femme. Une recherche dans une banque de données criminelles révèle que ces crimes ne seraient pas isolés : deux ans plus tôt dans l’État de Géorgie, un meurtrier aurait sévi de la même façon. Certains détails, reproduits avec exactitude à Boston, n’ont pourtant jamais été divulgués publiquement. Or, Andrew Capra, l’assassin de Géorgie, interne en chirurgie, avait été tué à Savannah par sa dernière victime…» Lire la suite

Publicités

Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes

photostudio_1560540164879
photostudio_1555885361723

«Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s’il vous plaît. Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène avec une seule question en tête : aurait-il agi différemment s’il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ? Une enfant de huit ans tourmentée. Une mère disparue à cause du 6-6-B. Une conductrice qui finit sa course dans le fossé. Un cadavre aux yeux énuclés. Telle une comptine macabre, voilà les quelques mots qui se trouveraient dans le rapport du gendarme avant que les Experts du Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale ne débarquent à Crest. Toute cette agitation vient troubler cette commune tranquille de la Drôme. La tranquilité, c’est aussi ce que sont venues chercher la hiératique Joséphine et ses protégées ; ces femmes du prieuré, sorte de gynécée où les hommes n’ont pas droit de cité.» Lire la suite

Nos trente ans – Arthur Dreyfus

photostudio_1560976650173
photostudio_1555885361723

«Un micro. Un intervieweur invisible. Trois garçons et trois filles. Six personnages qui, ensemble, incarnent la génération dite des “millenials” – ceux qui sont devenus des adultes au tournant du nouveau millénaire. Qui ont appris à vivre à travers des écrans. Et qui tous, à leur manière, cherchent à comprendre ce que signifie “devenir adulte”. Ou plutôt : à garder espoir dans un monde déjà foutu, où la politique ne pourrait plus rien…
Qui sont nos héros ? Sonia, l’idéaliste un peu trop naïve. Samir, le garçon un peu trop sérieux. Mickaël, qui a brûlé sa jeunesse. Claire, enfermée dans une vie bourgeoise. Gautier, l’adolescent artiste dans l’âme. Et Sibylle, qui a tout vécu avant de naître. À travers leurs confessions, leurs failles – mais aussi les surprises de la vie -, ils nous entraînent dans une aventure intime, drôle et universelle.»

Lire la suite

Retour à Whitechapel – Michel Moatti

photostudio_1558729355001
photostudio_1555885361723

«Le 24 septembre 1941, pendant le Blitz qui écrase Londres sous des tonnes de bombes, Amelia Pritlowe, infirmière du London Hospital, apprend la mort de son père. Celui-ci lui a laissé une lettre posthume lui révélant que sa mère n’est pas morte d’une maladie pulmonaire, comme l’histoire familiale le prétend ; Mary Jane Kelly a été la dernière victime de Jack l’Éventreur. Amelia Pritlowe avait 2 ans. À compter de ce jour, Mrs Pritlowe va se lancer dans une traque méticuleuse et acharnée, poussée par le besoin vital de découvrir la véritable identité de Jack L’Éventreur.
Grâce aux archives d’une pittoresque société savante de « riperristes », en confrontant témoins et survivants, elle va reconstruire dans ses carnets les dernières semaines de sa mère et la sanglante « carrière » de l’Éventreur. En décryptant des documents d’époque, Michel Moatti recompose l’atmosphère nocturne et angoissante de l’East End du XIXe siècle. En redonnant vie aux victimes, en recomposant leurs personnalités sociales et affectives, il propose une solution à l’énigme posée en 1888 : qui était Jack the Ripper ?» Lire la suite

J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

photostudio_1557600298045
photostudio_1555885361723

« Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?
En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.» Lire la suite