Tous les Mayas sont bons – Donald Westlake

photostudio_1544363730538

le-resume

« Kirby, un Américain installé au Belize – minuscule Etat d’Amérique centrale -, a acquis un terrain dans la jungle sur lequel il a édifié un faux temple maya avec la complicité de villageois locaux. Ces derniers fabriquent pour lui des « antiquités » qu’il entend vendre à des clients américains. Son but est quand même de s’enrichir le plus possible, on ne va pas se le cacher. Mais lorsque lesdits clients arrivent au Belize en même temps qu’une archéologue idéaliste, certaines complications se font jour. Car l’archéologue est une vraie spécialiste qui sait distinguer le vrai du faux. Comme dit Kirby, « une fichue peste ». »

Lire la suite

Publicités

Dégâts des eaux – Donald Westlake

degatsdeseaux

le-resume

« Rentrant chez lui après un cambriolage, Dortmunder découvre avec effroi que son appartement est occupé par un ancien compagnon de cellule dont tout le monde croyait et espérait qu’il resterait derrière les barreaux jusqu’à la fin de ses jours. Quelque temps avant sa détention, le dénommé Tom Jimson (!) avait réussi un gros coup dont il avait enterré le produit dans la petite ville de Putkin’s Corners.
Hélas, pendant qu’il était nourri et logé aux frais de l’Etat, les autorités en ont lâchement profité pour édifier un barrage et engloutir toute la vallée. Résultat : le butin gît désormais sous vingt mètres d’eau. Mais Tom a un plan, efficace et radical : faire sauter le barrage pour assécher le réservoir et récupérer son magot. Que les populations locales périssent noyées dans l’histoire n’est pour lui qu’un détail. Un détail d’importance majeure, pense Dortmunder qui ne veut pas se faire complice de pareil forfait. Il faut d’urgence détourner Tom Jimson de ses projets… »

Lire la suite

Exploratology, l’aventure littéraire

photostudio_1455929612078

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’Exploratology. Exploratology est un concept de box littéraire qui m’a fait craquer.

Alors vous pourrez me dire qu’il en existe d’autres – et vous auriez raison ! – mais que voulez-vous, c’est sur celle-ci que j’ai jeté mon dévolu.

Lire la suite