Dernière escale – Sandra Martineau

photostudio_1507730645116
photostudio_1555885361723

« Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino pour une croisière d’une semaine. C’est le voyage de la dernière chance pour renouer avec son épouse de plus en plus distante, renouer avec son fils, un ado grincheux et profiter enfin de la petite dernière, seul membre de la famille bien disposée à son égard.
L’ex-star du Barça, encore auréolée de son prestige, est accueillie en VIP. Les passagères lui font les yeux doux, un journaliste le poursuit pour tenter de décrocher un ou deux scoops, le commandant le reçoit, la voyante du bord l’intrigue… Bref, la croisière ne demande qu’à s’amuser, mais l’ex-joueur, obnubilé par le souvenir de l’enlèvement de sa sœur, n’a qu’une obsession, sur-protéger sa très jeune fille, proie idéale selon lui pour les prédateurs de tout poils gravitant dans les coursives.
Quand un détective, interloqué par ses agissements paranoïaques et ses réactions incohérentes vient proposer ses services à ce père anxieux, l’angoisse va croissante. Chaque escale apportant par ailleurs son lot d’événements plus inquiétants les uns que les autres.
Le paquebot débarquera-t-il autant de passagers qu’il en a embarqué ? » Lire la suite

Vous aurez de mes nouvelles dans les journaux – Gil Graff

photostudio_1508664554754
photostudio_1555885361723

« Elvira est un phénomène, qui se souvient de tout, même de sa naissance. Dès trois ans, elle consigne dans un journal ses réflexions et les petits événements de ses vacances dans le Midi… Elvira sait ce qu’elle veut et elle a retenu une leçon : lorsque quelque chose te complique la vie, couic ! tords-lui le cou. On supprime bien une portée de chiots… Ce qui caractérise ce roman noir immoral, c’est la volonté de l’auteur de prendre le contrepied de l’idée du bébé innocent et niais, des petites filles mièvres et des adolescentes évaporées et bêtasses. Elvira, le personnage principal, est une une jeune surdouée pleine de vie mais cynique et égocentrique. Chantal, sa copine, regarde le monde à travers ses lunettes de myope et s’imagine dans un film permanent. Toutes deux sont certainement féministes sans le savoir. Gil Graff donne ici une certaine version de l’adolescence, monstrueuse et sans concession. » Lire la suite

Polycarpe, le nègre en chemise – Claudine Chollet

photostudio_1509195228728
photostudio_1555885361723

« La célèbre romancière Elvire Auggry vient régulièrement de Paris se ressourcer à Rochebourg dans la propriété de sa tante Violette Parker qui l’affectionne particulièrement. Alors que la discrète Violette, appréciée de tous, s’apprête à prendre ses fonctions de bénévole à la nouvelle bibliothèque, elle meurt étouffée par une guêpe. Un fâcheux contretemps a empêché Polycarpe de recevoir l’ultime message de la défunte où elle se disait menacée. Sa mort est-elle vraiment accidentelle ? Le décès de Violette marque le début d’un imbroglio criminel que Polycarpe réussira tout de même à démêler malgré le vent de folie qui souffle à Rochebourg depuis qu’un couple de chercheurs en ethnologie a choisi d’observer les us et coutumes de ce village. » Lire la suite

Enfants de La Meute – Jérémy Bouquin

photostudio_1509551053797
photostudio_1555885361723

« Garry a roulé toute une journée pour arriver à La Meute, ce village dans le Jura, terre d’enfance où il n’a pas mis les pieds depuis plus de seize ans mais où il est venu chercher un refuge, où il pense que personne ne pourra le trouver. Avec lui il y a un gamin, un Yannis de huit ans qui n’est pas le sien. Avec lui il y a la rumeur du quartier qu’il capte de moins en moins bien, à mesure qu’il s’enfonce dans la forêt, essayant de reconnaître les sentiers, débordé par les souvenirs. Et finalement il le retrouve, le chemin de la cabane, là où vit toujours le Vieux, avec son fusil et son chien. Est-ce que c’était une bonne idée, de revenir au début, de prendre le risque d’être rattrapé par le passé ?
Dans un roman atmosphérique, où la violence monte au rythme de l’orage, Jérémy Bouquin jette dans un huis clos forestier faux tendres et vraies brutes autour d’un enfant qui avance sans le savoir vers la perte de son innocence. » Lire la suite

Polar sur Loire, samedi 25 novembre 2017

4001869916

Prenez date ! Polar sur Loire se tiendra samedi 25 novembre 2017, salle Ockeghem à Tours, entre 10h30 et 19 heures. Après une première édition réussie, les trois auteurs à l’origine de ce salon du polar ligérien se sont remis au travail. Et le public, amateur de sueurs froides pourra rencontrer plus d’une vingtaine d’auteurs durant cette journée… Et sur le blog, à partir de demain, retrouvez mes chroniques « spéciales Polar sur Loire ». Lire la suite