Anne quitte son île – Lucy Maud Montgomery

photostudio_1645561783409
resume« C’est avec un grand bonheur que nous retrouvons Anne dans ce troisième opus de la saga d’Anne Shirley, de Lucy Maud Montgomery. Après une année à enseigner à l’école d’Avonlea, Anne accomplit son rêve et se rend sur le continent pour étudier à l’université de Redmond. Elle n’y part pas seule : quelques amis d’Avonlea, dont Gilbert et Priscilla, sont aussi du voyage. À Redmond, Anne découvre un cadre de vie très différent de celui de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle y fait de nombreuses rencontres : la pétulante Philippa, une vieille dame expansive et quelques chats borgnes deviennent ses intimes dans une improbable colocation. Elle n’en oublie pas pour autant les habitants d’Avonlea, dont nous continuons de suivre les destins, heureux ou dramatiques. La grande préoccupation d’Anne et de ses comparses de l’université est de trouver l’âme sœur. Anne décline plusieurs demandes en mariage, dont certaines très drôles ! Éprise d’idéal, elle éconduit aussi, à la surprise générale, Gilbert. Quand le beau Roy Gardner fait irruption dans sa vie, elle pense avoir enfin trouvé celui qu’elle cherchait.
Lucy Maud Montgomery excelle à décrire les destins, caractères et avanies des uns et des autres avec humour et humanité. Ce troisième tome, riche en nouveaux personnages, est particulièrement vivant et savoureux. Le passage de l’intelligente et sensible Anne Shirley à l’âge adulte ne laisse pas indifférent !
La saga d’Anne Shirley est un grand classique de la littérature canadienne. Il fut notamment adapté à la télévision sous le titre Anne, le bonheur au bout du chemin (1985) et plus récemment par Netflix sous le nom Anne with an E. Écrit par l’auteure canadienne Lucy Maud Montgomery, dont l’enfance a inspiré l’histoire d’Anne, le roman rencontre dès sa sortie en 1908 un immense succès. Vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, il n’a cessé d’être réédité et adapté depuis. »
Lire la suite

Vous êtes bon à l’oral, mais vous ne le savez pas – Carine Nagot

photostudio_1642949084963

resume« La prise de parole en public vous tétanise, vous perdez votre voix, les mots vous échappent ? Vous êtes sans doute glossophobe… mais ce n’est pas irréversible ! Pour vaincre et dédramatiser cette peur panique de l’oral, adoptez la méthode du Carré HELENOR qui mêle à la fois des outils ludiques et les bienfaits de la médecine douce. Une combinaison gagnante adaptée aux managers et à leurs équipes : Une formule en 4 séquences pour devenir un orateur hors pair : identifier ses atouts, réfléchir à sa stratégie de communication, formuler précisément son message, définir ses priorités et abattre les bonnes cartes ! Des zooms sur des situations concrètes : maîtriser le jeu des questions-réponses, réussir son entretien et savoir rebondir à la suite d’une présentation ratée… Des techniques de respiration et des postures issues des médecines douces pour réduire son stress et gérer ses émotions. De nombreux exercices, des anecdotes d’experts pour vous inspirer des meilleurs ainsi que des fiches récapitulatives pour retenir l’essentiel. Toutes les clés pour une présentation à l’oral fluide, sereine et efficace !
Ancienne glossophobe, Carine Nagot a travaillé pendant plus de 30 ans dans le secteur public et privé comme cheffe de bureau de presse, directrice de clientèle et responsable des relations presse et publiques. Elle enseignement au Celsa Paris Sorbonne depuis 2008 et fonde en 2018 sa start-up, HELENOR Communication qui propose des formations individuelles et collectives. Une méthode saluée et utilisée au quotidien par plus d’une centaine de dirigeants, de managers et de cadres. »
Lire la suite

Anne d’Avonlea – Lucy Maud Montgomery

photostudio_1637012868030
photostudio_1555885361723
« La petite orpheline solitaire, débarquée sans ménagement sur un quai de gare, a bien grandi. Le roux de ses cheveux est un peu moins vif ; ses taches de rousseur se sont estompées ; mais elle est restée toute aussi intelligente, exubérante et fantasque que dans ses jeunes années. »

Lire la suite

Anne, La maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery

photostudio_1634489871014
photostudio_1555885361723

« Anne, petite orpheline malmenée par l’existence, est envoyée par erreur chez Marilla et Matthew Cuthbert, un frère et une sœur d’âge mûr qui exploitent une ferme sur l’Île-du-Prince-Édouard pour y être adoptée. Alors que ceux-ci avaient l’intention d’adopter un solide garçon pour les aider dans les travaux agricoles, ils voient débarquer sur un quai de gare une frêle fillette sensible, imaginative et volubile. Leur premier mouvement est de renvoyer immédiatement la petite fille à l’orphelinat. Gagnés par le charme et l’intelligence d’Anne, ils se ravisent cependant et décident de la garder auprès d’eux. Bien leur en prend : la fantaisie et l’impétuosité d’Anne vont bouleverser le cours de leur morne existence et transformer leur vie.

Lucie Maud Montgomery brosse ici le portrait singulier d’une petite fille au caractère bien trempé, qui affirme haut et fort son désir d’exister et d’être heureuse malgré les aléas de son existence. Anne, la maison aux pignons verts est un grand classique de la littérature canadienne. Il fut notamment adapté à la télévision sous le titre Anne, le bonheur au bout du chemin (1985) et plus récemment par Netflix sous le nom Anne with an E. Écrit par l’autrice canadienne Lucy Maud Montgomery, dont l’enfance a inspiré l’histoire d’Anne, le roman rencontre dès sa sortie en 1908 un immense succès.
Vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, il n’a cessé d’être réédité et adapté depuis. La France est étonnamment restée en marge de cet engouement mondial : peu nombreux encore sont ceux qui connaissant la saga de Lucy Maud Montgomery autrement que par le petit écran. La nouvelle traduction de Laure Valentin est l’occasion de découvrir ce grand roman sur le pouvoir de l’imagination, l’acceptation de sa différence et la liberté. Exempt de toute mièvrerie, souvent drôle, il plaira aux plus jeunes comme à leurs parents. »
Lire la suite