Une terrible délicatesse – Jo Browning Wroe

photostudio_1663408029604

resume« Octobre 1966. William Lavery, dix-neuf ans, vient de recevoir son diplôme. Il va rejoindre, comme son père et son grand-père avant lui, l’entreprise de pompes funèbres familiale. Mais alors que la soirée de remise des diplômes bat son plein, un télégramme annonce une terrible nouvelle : un glissement de terrain dans la petite ville minière d’Aberfan a enseveli une école. William se porte immédiatement volontaire pour prêter main-forte aux autres embaumeurs.
Sa vie sera irrémédiablement bouleversée par cette tragédie qui jette une lumière aveuglante sur les secrets enfouis de son passé. Pourquoi William a-t-il arrêté de chanter, lui qui est doué d’une voix exceptionnelle ? Pourquoi ne parle-t-il plus à sa mère, ni à son meilleur ami ? Le jeune homme, à l’aube de sa vie d’adulte, apprendra que la compassion peut avoir des conséquences surprenantes et que porter secours aux autres est peut-être une autre manière de guérir soi-même. »
monavis

Une terrible délicatesse faisait partie des romans de la rentrée littéraire que j’avais très envie de découvrir. Il s’agit du premier roman de Jo Browning Wroe. L’autrice britannique n’a pas eu une enfance conventionnelle, car elle a grandi dans un crématorium à Birmingham. Et c’est ce qui donne à ce roman son authenticité. Son sujet n’est pas léger, il touche à la mort.

L’histoire démarre en 1966, William, dix-neuf ans vient d’obtenir avec succès son diplôme d’embaumeur, perpétrant ainsi la tradition familiale. Et lors de la fête destinée à intégrer William dans le cercle de ses pairs, un télégramme annonce qu’un glissement de terril a enseveli une partie de la ville minière d’Aberfan au Pays-de-Galles. Une partie de la ville et surtout l’école remplie d’enfants. William se porte volontaire pour prêter main-forte aux embaumeurs qui se trouvent déjà sur place. Et part aussitôt quittant le dîner après un rapide au revoir à sa fiancée Gloria.

Chaque jour, pendant des heures, il travaille sur les corps retrouvés sous les tonnes de terre pour permettre à leurs parents de les identifier, pour leur offrir l’apaisement de pouvoir offrir une sépulture à leurs petits partis trop vite, trop douloureusement. Cette expérience terrible et traumatisante le marque à tout jamais. Et à son retour, il s’isole, cauchemarde et finit par s’éloigner de sa fiancée Gloria.

Une terrible délicatesse nous transporte ensuite en 1957 à l’époque où le tout jeune William, doté d’une voix magnifique, intègre le chœur de l’internat de Cambridge. Sa mère veut le voir prendre la voie de la musique et s’éloigner du métier d’embaumeur qu’exerçait son mari et qu’exerce toujours son beau-frère. Ce métier et ce beau-frère qui l’ont éloignée de son mari et pourraient l’éloigner de son fils.

Je me suis posée de nombreuses questions à la lecture d’Une terrible délicatesse. Pourquoi William ne chante plus ? Pourquoi ne voit-il plus son ami d’enfance ? Quel terrible événement lui a fait tourner radicalement le dos à la musique ? Et à quel moment a-t-il rompu le lien avec sa mère qui tente désespérément de se rapprocher de lui ?

Une terrible délicatesse traite de la résilience, de l’acceptation et du pardon. William devra apprendre à ne plus se fuir pour avancer et guérir de ses traumatismes. Les personnages sont lumineux et on ne peut que s’attacher à eux. On y découvre aussi le métier d’embaumeur et ceux qui l’exercent avec un infini respect. Pour les défunts comme pour les vivants.

C’est une lecture très touchante et je suis vraiment contente d’avoir pu découvrir ce roman grâce à NetGalley. Il est encore mieux que ce que j’avais imaginé.

signaturevisage

Une terrible délicatesse – Jo Browning Wroe – Les Escales – 400 pages (août 2022)

Publicité

2 réflexions sur “Une terrible délicatesse – Jo Browning Wroe

  1. Pingback: Une terrible délicatesse, Jo Browning Wroe – Pamolico – critiques romans, cinéma, séries

  2. Pingback: A / D | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s