Vous ne devinerez jamais – Mary Jane Clark

photostudio_1656579856515

resume« C’est le grand soir. Deux adolescents franchissent les grilles du parc d’attractions. Le responsable de la grande roue leur a promis, à la fermeture, un tour gratuit. Ils s’installent, ferment les yeux. Quand la grande roue redescend, la place de l’un des enfants est vide…
Trente ans plus tard, la présentatrice vedette de KEY News, qui s’apprêtait à diffuser un reportage sur l’affaire, fait une chute mortelle.
Pour Laura Walsh, qui réalise les notices nécrologiques de l’émission, il existe forcément un lien entre les victimes. Elle va tout mettre en œuvre pour le découvrir. Mais qui sait si, dans l’ombre, sa propre « nécro » n’est pas en train de s’écrire… »
monavis

Mary Higgins Clark est une de mes autrices pansement, doudou. Quand je ne vais pas super bien, je peux me tourner vers un de ses romans et je ne suis jamais déçue. Même si certains de ses livres sont bien meilleurs que d’autres, j’adore l’ambiance. Vous allez peut-être vous demander pourquoi je parle de Mary Higgins Clark alors que Vous ne devinerez jamais est signé Mary Jane Clark. Rassurez-vous, je ne suis pas encore sénile. Mary Jane Clark est l’ex-belle-fille de Mary Higgins Clark et on retrouve un peu l’atmosphère des romans de Mary Higgins Clark dans ceux de Mary Jane Clark.

L’héroïne de Vous ne devinerez jamais s’appelle Laura Walsh. La jeune journaliste s’occupe de la rubrique nécrologique pour la chaîne de télévision Key News. Elle apprécie son travail – ce qui me fait sourire parce que dans les films américains qui se déroulent dans l’univers du journalisme, il n’est pas rare d’entendre cette fameuse menace : « si tu continues comme ça, tu vas finir à la rubrique nécrologique. »

Laura aimerait faire un reportage sur un ancien parc d’attractions qu’elle connaît à travers les souvenirs de son père qui y a travaillé. Alors qu’elle se concentre sur son projet, qui étonnamment ne fait pas du tout plaisir à son père, son mentor, la présentatrice de Plein cadre, Gwineth Gilpatric, meurt en chutant de son balcon lors d’une réception. Comme plusieurs personnes avaient des raisons de lui faire la peau, on peut se demander si elle n’a pas été aidée à tomber. Et puis… Et puis, il y a les ossements que l’on retrouve dans le parc, probablement ceux d’un adolescent disparu trente ans plus tôt.

Vous ne devinerez jamais… Alors est-ce que l’on devine ? Très sincèrement, je ne pourrai pas vous le dire parce que je n’ai même pas essayé de deviner. J’ai été prise par l’intrigue et je me suis laissée porter. J’avoue que ça fait du bien de ne pas toujours réfléchir.

Ce roman n’est pas, selon moi, le meilleur de l’autrice. Mais si comme moi vous appréciez Mary Jane Clark et que vous avez envie de lire tous ses livres, Vous ne devinerez jamais sera sans doute un petit plaisir de lecture !

signaturevisage

Vous ne devinerez jamais – Mary Jane Clark – L’Archipel – 277 pages (octobre 2001)

Publicité

2 réflexions sur “Vous ne devinerez jamais – Mary Jane Clark

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s