Double je – Anita Fernandez

Double-je-anita-fernandez

le-resume

« Annie a quarante ans quand sa jumelle inconnue, Anna, fait irruption dans sa vie. Annie est discrète, réfléchie, limpide, Anna, dont on ignore tout de la vie, est inquiétante, impulsive et amorale. Elle va accaparer les amis, l’amant et le fils d’Annie. Et d’une certaine façon la déposséder de sa vie dont elle prend le contrôle. Cette sœur va l’entraîner dans  un jeu de cache-cache épuisant, qui ira jusqu’à l’escroquerie. Après trois semaines de cavale en camping-car, sorte de road-movie breton, le lecteur comprendra-t-il qui est le « simple JE » qui rentrera finalement à Paris ? Annie ? Anna ? Une sœur éplorée ? Une manipulatrice meurtrière ? La somme des deux ? »

monavis

Double je d’Anita Fernandez est un court thriller,  reçu de la part de Babelio et des Éditions chèvre-feuille étoilée.

Il a beau ne pas être vraiment nouveau, le thème du jumeau dont personne ne connaît l’existence me séduisait. Je m’imaginais déjà passer un moment angoissant en lisant ce roman d’Anita Fernandez. La sœur jumelle qui débarque dans l’appartement, sans que personne ne le sache, m’a fait espérer une intrigue du style JF partagerait appartement (je sais qu’il ne s’agit pas de jumelles dans ce film, mais je n’allais pas vous citer un film dans lequel on découvre à la fin qu’un jumeau diabolique est derrière tout ce qui arrive au héros et vous gâcher la surprise, si?). Enfin bref, je me suis plongée avec plaisir dans cette lecture.

L’inconvénient des romans courts – et celui-ci fait moins de deux cents pages – est que l’on n’a pas le temps de rentrer dans l’histoire, de faire vraiment connaissance avec les personnages. Malheureusement, pas d’exception avec Double je, l’intrigue n’est pas assez développée à mon goût. J’ai parfois eu la sensation que certaines choses arrivaient comme un cheveu sur la soupe ou étaient un peu vite expédiées. Dommage, parce qu’il y a aussi des passages vraiment intéressants et – j’avoue – assez tordus qui m’ont mis bien mal à l’aise comme je l’espérais.

Si vous aimez les romans courts, je pense que vous pouvez vous laisser tenter. En revanche, si, comme moi, vous adorez les intrigues bien ficelées, vous risquez d’être un peu déçus, de rester sur un goût d’inachevé.

Merci à Babelio et aux Éditions Chèvre-feuille étoilée pour l’opération Masse Critique qui m’a permis de découvrir Double je.

Double je – Anita Fernandez – Éditions Chèvre-feuille étoilée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s