Elizas – Sara Shepard

photostudio_1529596949878

le-resume

«Une jeune femme, belle et fragile, un luxueux hôtel hollywoodien et un dangereux mélange d’alcools forts et de médicaments… Quand Eliza Fontaine, jeune auteure à succès, se réveille dans une chambre d’hôpital, il lui suffit d’un regard à ses proches pour comprendre qu’on la soupçonne d’une nouvelle tentative de suicide. N’a-t-elle pas été retrouvée ivre morte au fond d’une piscine alors qu’elle ne sait pas nager ? Pourtant, Eliza en a la certitude, cette fois, c’est différent. Ses souvenirs sont flous, sa mémoire se dérobe, mais elle se souvient d’une voix, d’un rire… Uniquement armée du roman qu’elle vient de terminer, et dans lequel semblent se mêler fiction et réalité, la jeune femme part à la recherche de ce qui s’est réellement passé. Car, s’il y a une chose dont Eliza est sûre, c’est qu’elle n’a pas sauté dans cette piscine. Quelqu’un a tenté de la tuer.»

monavis

La quatrième de couverture d’Elizas de Sara Shepard m’a fait sourire. L’héroïne belle et fragile, Hollywood, une jeune auteure à succès, personne ne veut croire qu’on en veut à sa vie… J’ai pensé tout de suite à un roman de Marie Higgins Clark. Il ne manquait plus que les vestes à épaulettes et des perles aux oreilles et on était transportés dans l’univers de la romancière à succès.

Du coup, je m’attendais à un roman du même genre – un genre que j’apprécie beaucoup, je m’y sens aussi à l’aise que dans des chaussons – mais en fait pas du tout (mon imagination débordante me joue parfois des tours) (bon d’accord, souvent).

Certains connaissent sans doute Sara Shepard, puisqu’elle est l’auteure des Menteuses qui a donné naissance à Pretty Little Liars. Une série à tiroirs dans laquelle il est franchement difficile de trouver soi-même la solution.

Dans Elizas, c’est à peu près pareil, même si quelques indices distillés avec parcimonie nous mettent sur la voie. L’héroïne du roman se réveille à l’hôpital après qu’elle ait failli se noyer. Tentative de suicide pour sa famille, de meurtre pour elle. Elle ne se souvient pas de tout, mais elle est persuadée que quelqu’un la suit et lui veut du mal. Elle va donc tenter d’en savoir plus toute seule. Le lecteur va donc suivre la jeune femme dans son enquête mais aussi découvrir l’histoire qu’elle a écrite – son premier roman est sur le point de sortir.

On passe d’un récit à l’autre et la frustration des fins de chapitres nous empêche de lâcher le roman – je dois avouer avoir lu jusqu’à m’endormir et me réveiller comme une fleur, une grosse marque de roman sur le nez ou la joue…

Ce roman captivant aborde des sujets que j’aime bien et j’ai été vraiment séduite par sa construction et les deux récits qui finissent par s’entremêler. C’est bien meilleur que Les menteuses.

signature

Elizas – Sara Shepard – Charleston noir – 429 pages (juin 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

4 réflexions sur “Elizas – Sara Shepard

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 6 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: De Clarisse Sabard à Leni Zumas | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s