Sécurité – Gina Wohlsdorf

photostudio_1528742360912

le-resume

«Planté sur le sable de Santa Barbara, à quelques encablures de l’océan, l’hôtel Manderley Resort se veut un havre de luxe, de calme et de sécurité. L’ouverture de l’établissement va être célébrée dans moins de deux semaines, et Tessa, la surintendante, veille aux derniers préparatifs. Tout doit être parfait pour l’inauguration. Alors, comme tous les matins à cinq heures, la jeune femme inspecte les dix-neuf étages, à l’affût de chaque détail. Et si quelque chose lui échappe, elle sait qu’elle peut compter sur la multitude de caméras dissimulées dans le palace. Tandis qu’elle vaque à ses occupations, Tessa est loin de se douter de ce qui l’attend. À l’insu de tous, un tueur s’est introduit dans Manderley. Et il n’a pas l’intention de laisser le moindre survivant.
Il en faut parfois peu pour que l’endroit le mieux sécurisé au monde devienne le plus dangereux de la planète.»

monavis

Avec son gros œil sur la couverture, Sécurité premier roman de Gina Wohlsdorf, ne laisse pas indifférent. Et après avoir découvert le résumé, il est tout de suite allé sur le haut de ma Pile à lire. J’étais carrément intriguée par ce huis clos. Dans un hôtel qui s’appelle Manderley, en plus. Pour ceux qui ne connaissent pas Rebecca de Daphné du Maurier, Manderley est le nom de la maison dans laquelle se situe l’intrigue. Et Rebecca est un sacré monument. Alors je m’interrogeais evidemment sur ce roman faisait référence à Manderley…

L’hôtel Manderley Resort, un petit bijou de luxe avec ses dix-neuf étages, sa salle de bal, son ascenseur en verre et sa piscine intérieure va ouvrir ses portes dans deux semaines. Tessa l’intendante de l’hôtel supervise les derniers préparatifs. Manderley Resort est aussi une sorte de fort, un bâtiment ultra sécurisé avec des caméras partout et des agents triés sur le volet. Mais l’hypersécurité va se transformer en piège mortel. Pour deux tueurs aguerris, toutes ces caméras sont une véritable aubaine et le piège va se refermer sur Tessa et les employés de l’hôtel.

Si vous n’aimez pas les morts et l’hémoglobine, je crains que ce roman ne soit pas pour vous. Mais pour les autres, ou alors pour les curieux susceptibles de sortir de leur zone de confort, sachez que Sécurité est une vraie expérience de lecture. Un OLNI (objet littéraire non identifié) que je suis ravie d’avoir découvert.

J’ai été vraiment déstabilisée par la construction du récit. Je ne comprenais rien, jusqu’à ce que tout s’éclaire. Et alors il n’yna plus qu’à s’incliner devant ce récit brillant, intelligent et extrêmement original.

Sécurité est un roman unique. Quelle découverte ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi surprise par un bouquin. Je ne vous en dis pas plus, car j’aimerais que vous aussi vous puissiez chercher ce qui cloche et vous retrouver scotchés quand vous découvrirez le truc.

Mention spéciale pour la toute fin qui est absolument dingue, à l’image de l’intégralité du roman ! Gina Wohlsdorf est une psychopathe ! Hâte de voir si ses prochains romans seront du même acabit.

signature

Sécurité – Gina Wohlsdorf – Actes sud / Actes noirs – 272 pages (juin 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

5 réflexions sur “Sécurité – Gina Wohlsdorf

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 6 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s