Des mensonges nécessaires – Diane Chamberlain

photostudio_1548019748371
photostudio_1555885361723

« 1960. Dans les champs de tabac de Caroline du Nord, Jane Forrester et Ivy Hart ne pourraient mener des existences plus différentes. A quinze ans, Ivy travaille dur pour faire vivre sa famille, notamment « bébé William », âgé de deux ans qui souffre d’un retard mental. Au contraire, Jane est confortablement mariée et rien, dans son milieu bien-pensant, n’exige d’elle qu’elle donne de sa personne. Sauf sa conscience et sa sensibilité. Bravant son mari et les conventions sociales, elle s’engage au service des pauvres – au service de la famille d’Ivy Hart. Une proximité qui lui ouvre les yeux sur des secrets insoupçonnables et un scandale humain qui devient sa bataille.
Une histoire inspirée d’événements réels, dans le Sud profond des Etats-Unis, qui plonge le lecteur au cœur d’une tragédie et d’une solidarité incroyablement émouvante et romanesque entre femmes. »
coupdecoeur

J’ai offert Des mensonges nécessaires de Diane Chamberlain à mon amie Muriel. Une histoire vraie, le sud des États-Unis, une histoire de femmes… je me suis dit que ça pourrait lui plaire. Et j’avoue que j’en ai pris un second exemplairr, parce que je savais qu’il me plairait. Et puis, il a atterri dans ma Pile à Lire et je l’ai délaissé, honte à moi. Quand Muriel m’a dit qu’elle l’avait lu et adoré, je l’ai remis dans ma short list de livres à lire dès que possible et dès que j’ai pu, je me suis plongée dans l’histoire de Jane et Ivy.

Et dès le départ, j’ai su que ce roman allait me plaire. Non pas parce que le style est incroyable – c’est très bien écrit, mais ce n’est pas absolument remarquable -, mais parce que l’histoire m’a tout de suite embarquée.

Nous sommes dans les années soixante. Jane est une jeune mariée. Son mari est pédiatre et ne partage pas vraiment son enthousiasme lorsqu’elle décroche un travail d’assistante sociale. Selon lui, elle n’a pas besoin de travailler – que vont dire les gens ? Qu’il ne gagne pas assez bien sa vie ? – mais elle y tient. Tout comme elle tient à ne pas avoir tout de suite d’enfant. Jane veut se rendre utile et elle est sûre que c’est ce qu’elle va pouvoir faire avec ce travail. 

Jane va rencontrer plusieurs familles logées sur une exploitation de tabac. Des familles blanches et noires, pauvres, qui travaillent sur place. Et parmi ces familles, il y a les Hart. Deux jeunes filles et leur grand-mère. La plus grande, déjà mère, la plus jeune inquiétant la précédente assistante sociale ainsi que l’infirmière. A tel point qu’Ivy va être inscrite sur un programme de stérilisation. Tout comme sa sœur avant elle. Et quand Jane découvre cela, sa conscience lui dit que ce n’est pas normal. Où du moins qu’il n’est pas normal que les deux sœurs ne soient pas au courant.

Des mensonges nécessaires parle d’un épisode peu glorieux de l’histoire américaine. Mais pas seulement américaine, car cela m’a beaucoup fait penser à Dossier 64 de Jussi Adler Olsen. C’est terriblement révoltant. Surtout lorsque Jane se confie autour d’elle et qu’on lui dit qu’en même temps, éviter aux pauvres (malades, handicapés, mentalement retardés) de se reproduire, c’est permettre à tous de faire des économies, car qui paie ? Alors que Jane, elle, pense à Hitler, quinze ans auparavant et pourtant totalement disparu de l’esprit de ses collègues ou des amis de son mari.

Des mensonges nécessaires est un roman vraiment passionnant, écrit du pour de vue de Jane et de celui de Ivy et il permet, en plus de découvrir cette histoire tragique, de faire connaissance avec des personnages vraiment attachants.

photostudio_1555881547414

Des mensonges nécessaires – Diane Chamberlain – Mosaïc – 480 pages (septembre 2015)

Acheter ce roman chez Cultura

2 réflexions sur “Des mensonges nécessaires – Diane Chamberlain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s