Un mariage américain – Tayari Jones

photostudio_1557685925481

photostudio_1555885361723
« Celestial et Roy viennent de se marier. Elle est à l’aube d’une carrière artistique, il rêve de lancer son business. Ils sont jeunes, beaux et incarnent le rêve américain… A ceci près que Celestial et Roy sont noirs, dans un État sudiste qui fait peu de cadeaux aux gens comme eux. Un matin, Roy, accusé de viol, est emmené au poste. Celestial sait qu’il est innocent, mais la justice s’empresse de le condamner. Les mois passent, la jeune femme tient son rôle d’épouse modèle jusqu’au jour où cet habit devient trop lourd à porter, elle trouve alors du réconfort auprès d’Andre, son ami d’enfance. A sa sortie de prison, Roy retourne à Atlanta, décidé à reprendre le fil de la vie qu’on lui a dérobée. »

photostudio_1555885425446

J’aime les romans américains, ceux qui racontent la vie, qui sont le témoin d’une époque, qui réunissent plusieurs générations. Et lorsque j’ai vu Un mariage américain de Tayari Jones dans la sélection de Cultura pour la rentrée littéraire, je me suis dit qu’il s’agissait peut-être de l’un de ces romans passionnants.

Roy et Celestial sont des jeunes mariés heureux. Jusqu’à ce que Roy se retrouve en prison pour un viol qu’il n’a pas commis. Leurs rencontres se font au parloir et ils s’écrivent. Mais un jour, cette situation devient trop lourde pour la jeune femme, qui se console dans les bras de son ami d’enfance. Comment leur mariage peut-il résister à l’absence, au vide, aux bras d’un autre ?

Un mariage américain est le premier roman de Tayari Jones à être traduit en français. Il a apparemment eu un succès retentissant aux États-Unis.

Les personnages, des noirs américains, vivent dans le sud des États-Unis, là où il ne fait pas toujours bon vivre quand on n’a pas la peau blanche. Surtout quand on est suspecté de viol. Simulacre d’enquête et de procès, libération par la petite porte sans la moindre excuse ni compensation, il y a franchement de quoi être outré de ce qui arrive à Roy. Il passe cinq ans en prison et quand il sort, il n’a plus un sou en poche, plus de mère, plus de boulot et son mariage est en ruine. La prison lui a tout pris.

J’ai beaucoup aimé Un mariage américain. Je n’ai pas vu passer les quelques 420 pages, prise par l’histoire et la correspondance entre les personnages. C’est bien écrit, intéressant. Bref, une jolie découverte. Néanmoins, ce n’est pas un coup de cœur. Je suis contente de l’avoir lu, mais ce n’est pas une lecture indispensable à mes yeux, même si ce roman questionne.

photostudio_1555881547414

Un mariage américain – Tayari Jones – Plon – 424 pages (août 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s