La belle-mère – Sally Hepworth


photostudio_1555885361723

« Quand le corps de Diana, femme respectée dans sa communauté, est retrouvé, la thèse du suicide est bien vite écartée. Lucy, sa belle-fille, ne ferait-elle pas une coupable idéale ?
Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution.
Dix années ont passé, et Diana vient de mourir. Elle se serait suicidée. Mais, à l’autopsie, nulle trace d’un cancer… Qu’est-il donc arrivé à Diana, dont le testament a été modifié peu de temps avant sa mort ?
Avec ce suspense psychologique, dans la lignée des succès de Liane Moriarty, Phoebe Morgan ou B.A. Paris, Sally Hepworth livre le portrait glaçant d’une famille en apparence harmonieuse. En apparence seulement… »

photostudio_1555885425446

Quand j’ai vu La belle-mère de Sally Hepworth sur Netgalley, j’ai tout de suite eu envie de le lire, persuadée que ce roman avait tout pour me plaire. Comment résister à un thriller ? Si vous avez la réponse à cette question, ma Pile à Lire serait ravie que je l’étudie, parce que moi, je n’y arrive pas.
Lucy est chez elle avec son mari et ses enfants quand la police se présente à la porte. Sa belle-mère Diana a été retrouvée dans vie dans sa grande maison. Pour l’instant, impossible de savoir s’il s’agit d’un suicide ou d’un meurtre, l’enquête le dira. En tout cas, lorsque Diana a annoncé à tout le monde qu’elle avait un cancer, elle mentait.
Diana semblait être une femme froide, plus intéressée par son association que par ses enfants. Lucy rêvait de trouver en Diana une maman, elle n’a pu que se résigner : cela n’allait jamais arriver. Mais finalement Diana est un personnage bien plus complexe que je l’avais imaginé au départ et j’ai eu vraiment plaisir à la découvrir. Et Lucy aussi.
Ce roman est vraiment super intéressant, bien qu’assez loin du thriller malaisant. Il est basé sur les secrets et les malentendus. Et j’ai eu plaisir à détricoter l’intrigue pour deviner ce qui a ait bien pu arriver à Diana. Tout en regrettant qu’elle ait disparu sans avoir pu dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. C’est une belle surprise qui m’a presque fait frôler la panne de lecture… En effet, c’est difficile de lire un autre roman quand le précédent nous a autant enthousiasmé.

photostudio_1555881547414

La belle-mère – Sally Hepworth – L’archipel – 360 pages (août 2020)


2 réflexions sur “La belle-mère – Sally Hepworth

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 8 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Sally Hepworth – La belle-mère | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s