Dix petites poupées – B. A. Paris


photostudio_1555885361723

« Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, sur une aire d’autoroute française. Elle rentrait en Angleterre avec son petit ami, Finn, après leurs vacances. On ne l’a jamais revue depuis.
Finn a raconté la vérité sur ce qui s’est passé cette nuit-là. Mais pas toute la vérité. Ni aux policiers qui l’ont interrogé lors de l’enquête, ni même à Ellen, la sœur de Layla, avec laquelle il a refait sa vie et qu’il s’apprête à épouser.
Quand un de leurs voisins croit apercevoir Layla près du cottage où vivent Finn et Ellen, le passé ressurgit. Finn reçoit d’étranges et inquiétants e-mails. Layla serait-elle encore en vie ? Et de petites poupées russes, souvenirs de l’enfance des deux sœurs, font soudain leur apparition… »

photostudio_1555885425446

J’ai acheté Dix petites poupées en vacances, parce que j’avais une grosse envie de thrillers. Et que j’ai un petit faible pour les poupées russes qui me font penser à ma grand-mère, ma Babouchka. J’ai déjà lu B. A. Paris et je sais que l’autrice est plutôt douée pour faire monter la pression. Je me suis donc plongée rapidement dans ce roman avec une certaine délectation.

Finn s’apprête à épouser Ellen. Ellen est la sœur de Layla. Layla a disparu. Elle était le grand amour de Finn. Comme le chantait Catherine Ringer : « Les histoires d’amour finissent mal en général ». Et une telle situation est évidemment un nid à problèmes.

Dès le départ, on sait que Finn, qui était avec Layla n’a pas dit toute la vérité à l’époque. On sait, mais on ne sait pas ce qu’il a caché, ce qu’il a décidé de ne pas dire – et c’est frustrant. Des années plus tard, alors qu’il prépare son mariage avec la sœur de Layla, son passé ressurgit. De petites poupées russes apparaissent un peu partout autour de Finn, qui reçoit aussi des mails… De quoi le rendre un peu cinglé et parano.

Dix petites poupées m’a bien tenue en haleine. Le mystère entourant la disparition de Layla, les poupées qui apparaissent, les mails… J’avais envie de savoir. Et je n’ai pas été déçue par la fin, qui est allée bien au-delà de mes attentes. Un petit bémol toutefois : Finn que je n’ai pas trouvé particulièrement malin. Mais ça reste une de mes chouettes lectures estivales.

photostudio_1555881547414

Dix petites poupées – B. A. Paris – Le Livre de Poche – 352 pages (janvier 2020)

Une réflexion sur “Dix petites poupées – B. A. Paris

  1. Pingback: M / P | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s