L’été des fleurs sauvages – Kathryn Taylor


photostudio_1555885361723

« Quand deux amies d’enfance se retrouvent après s’être perdues de vue, bien des souvenirs resurgissent. Pas forcément les meilleurs… Mais quelle meilleure occasion que de faire enfin la paix avec soi-même ?
Zoé fait face à une décision difficile : une opération chirurgicale à haut risque peut lui sauver la vie.
Sur un coup de tête, elle décide de retourner à Penderak, station balnéaire des Cornouailles où elle a passé, adolescente, les plus beaux étés de son existence – et connu un drame.
Quatorze ans ont passé. Pour la trentenaire encore célibataire, il est temps de lever le voile sur le cauchemar qu’elle a vécu. Et de revoir Jack, qu’elle n’a cessé d’aimer. De s’imaginer vivre à ses côtés.
Mais les ombres du passé peuvent resurgir à tout moment… »


photostudio_1555885425446

Depuis la rentrée, mon moral est en dents de scie et je suis bien contente d’avoir un petit tas de romances dans lequel piocher pour éviter la panne de lecture – qui me déprime encore plus. Bref, grâce à Netgalley, j’ai pu lire L’été des fleurs sauvages de Kathryn Taylor.

Après une chute, Zoé découvre qu’elle a un anévrisme et qu’elle doit se faire opérer rapidement. Les risques sont élevés, ce qui incite la jeune femme a faire le bilan de sa vie. Elle travaille dans l’entreprise de son père, elle est fiancée à un de ses collaborateurs, mais elle n’a jamais pu oublier son grand amour, Jack, avec qui elle devait s’enfuir aux États-Unis à dix-huit ans. Mais la veille de son départ, son frère a été retrouvé mort au pied d’une falaise, mettant un terme à son idylle et à sa vie insouciante. Zoé décide de retourner en Cornouaille, sans rien dire à personne pour essayer de trouver des réponses à toutes ses questions sur la mort de son frère. Et puis, Jack doit toujours être aux États-Unis, elle ne risque pas de tomber sur lui… (Évidemment que si, elle va tomber sur lui).

Si vous avez lu La femme au manteau violet de Clarisse Sabard, cela a dû faire tilt : les deux romans ont à peu près le même point de départ : une héroïne ayant un anévrisme qui va disposer du peu de temps qu’elle a avant son opération pour mener une enquête. Les ressemblances ne s’arrêtetent pas là, mais les deux romans sont tout de même assez différents pour que l’on ne les compare pas. Mais si on devait le faire, je dirais que les deux sont tout aussi chouettes.

L’intrigue entourant la mort du frère de Zoé est assez prenante et tous les personnages que l’on rencontre à Penderak sont attachants. Lors de son séjour, Zoé va renouer avec sa meilleure amie et évidemment son amour de jeunesse – c’est clair que son fiancé ne fait pas le poids. Ce qui est chouette, c’est aussi l’échange de maison et l’aventure londonienne d’une mère de famille célibataire qui profite de son séjour pour régler elle aussi un certain nombre de comptes. Et contre toutes attentes, trouve aussi l’amour.

L’été des fleurs sauvages est une jolie romance qui permet à ses héroïnes de trouver leur voie, l’amour et la paix. Et ça fait du bien de lire des romans comme ça.

photostudio_1555881547414

L’été des fleurs sauvages – Kathryn Taylor – L’Archipel – 336 pages (juillet 2020)

2 réflexions sur “L’été des fleurs sauvages – Kathryn Taylor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s