Le village perdu – Camilla Sten

photostudio_1601905837514
photostudio_1555885361723

« Comment tout un village peut disparaître sans laisser de traces ?
1959. Silvertjärn. La population de cette petite cité minière s’est mystérieusement évaporée. A l’époque on a seulement retrouvé le corps d’une femme lapidé et un nourrisson.
De nos jours, le mystère reste entier.
Alice Lindstedt, une documentariste dont la grand-mère est originaire du village, part avec une équipe explorer la cité fantomatique, en quête des secrets de cette tragédie.
Mais la piste de l’ancien pasteur du temple déterrera la mémoire d’un sombre passé…
Un passé qui hante encore le présent et semble avoir réveillé les ombres du village perdu. »

photostudio_1555885425446

Franchement, le résumé du Village perdu m’a tout de suite intriguée. Imaginez un peu : tout un village qui disparaît sans plus jamais donner signe de vie ; une équipe de tournage qui se rend sur place des dizaines d’années plus tard et dont les membres commencent à disparaitre les uns après les autres ? Flippant, hein. Flippant et intriguant. En tout cas, pour moi, c’était fichu, dès que j’ai lu le résumé j’ai su que j’allais lire Le village perdu. Et rapidement.

Camilla Sten est la fille de Viveca Sten, célèbre pour ses romans policiers. Le village perdu est le premier roman en solo de Camilla Sten qui a auparavant travaillé avec sa mère sur L’île des disparus. Apparemment, Le village perdu serait en cours d’adaptation au cinéma. Le film devrait être hyper flippant. En tout cas, j’imagine. Parce que le livre est pas ma angoissant, mais dans un livre on peut toujours édulcorer un peu les images qui nous arrivent. Au cinéma, on ne peut que fermer les yeux – et souvent trop tard. Bref. Le village perdu.

Alice a réuni une équipe pour aller à Silvertjärn, où a grandi sa grand-mère. Elle connait donc bien l’histoire étrange des habitants qui ont tous disparu – sa grand-mère avait quitté le village à cette époque, mais ses parents et sa sœur n’ont plus jamais donné signe de vie. Ceux qui ont découvert que tout le monde s’était volatilité à Silvertjärn ont tout de même retrouvé le corps d’une femme lapidée et un nourrisson hurlant. Parmi les membres de son équipe de tournage, son ancienne meilleure amie à qui elle en veut toujours énormément et la petite-fille du nourrisson. Dès leur arrivée dans le village abandonné, Alice et ses compagnons entendent des rires, ont la sensation d’être épiés. Et lorsque certains commencent à disparaitre, ils comprennent qu’ils sont vraiment en danger.

Honnêtement, j’ai eu quelques flashs du Projet Blair Witch dans ma tête quand j’ai lu Le village perdu, les poils des bras dressés et sursautant au moindre bruit. L’histoire a très bien fonctionné et m’a crispée du début à la fin. Je crois que c’est exactement ce dont j’avais besoin de lire et j’espère que Camilla Sten va continuer dans ce registre. Ça m’a donné envie de relire Stephen King. Qui sait. En tout cas, moi je ai cru bien aimé être aux aguets durant toute cette lecture du Village perdu et j’ai bien aimé la fin…

photostudio_1555881547414

Le village perdu – Camilla Sten – Seuil – 432 pages (octobre 2020)

6 réflexions sur “Le village perdu – Camilla Sten

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 9 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: « Le village perdu » – Camilla Sten – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s