La chair de sa chair – Claire Favan

photostudio_1615733924432
photostudio_1555885361723

« Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.
C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.
Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
Ce sont des pères absents  : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
C’est une culpabilité sans fin.
Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie. »
photostudio_1555885425446

Lorsque je vois mon amie Stelda, elle me propose de repartir avec des livres. En général, je dis non précipitamment, comme si elle me proposait de me casser les genoux, mais parfois je me laisse tenter, me faisant l’impression de trahir ma Pile à Lire. C’est comme ça que je me suis retrouvée avec La chair de sa chair de Claire Favan entre les mains. Stelda connaît mes difficultés à m’emballer pour les romans noirs français et je pense qu’elle essaie de me rallier à sa cause. En me proposant un thriller, elle avait une petite chance de faire basculer Claire Favan dans le groupe : « les auteurs de thrillers français que finalement j’aime bien », comme Sandrine Destombes et Amélie Antoine.

Claire Favan est Française, mais l’intrigue de La chair de sa chair se déroule aux États-Unis. On y fait connaissance avec Moira O’Donnell à un moment critique de sa vie. Puis quelques années plus tard. Cette mère de famille, qui peine à joindre les deux bouts malgré ses trois boulots, croule sous les factures médicales et les services sociaux lui tombent dessus – elle ne serait pas assez présente pour ses enfants et les laisserait trop souvent seuls. La situation qui n’était pas brillante tourne au drame.

Je ne vous ai pas dévoilé grand chose de l’intrigue volontairement. Sachez qu’il est question de psychologie, d’enfants, de sociopathes et de liens entre une mère et ses enfants. J’ai lu ce roman d’une traite, il est très addictif. En revanche, je n’ai pas particulièrement apprécié Moira. Et malheureusement, j’ai deviné tout de suite où voulait nous emmener l’autrice et ma lecture n’a fait que confirmer mon intuition. Néanmoins, j’ai passé un bon moment, c’est tout à fait le genre d’histoires que j’aime. Et je garde Claire Favan en tête, elle pourrait bien rejoindre le groupe des « auteurs de thrillers français que finalement j’aime bien », il faut que je creuse le sujet.

photostudio_1555881547414

La chair de sa chair – Claire Favan – Harper Collins – 368 pages (mars 2021)

5 réflexions sur “La chair de sa chair – Claire Favan

  1. J’aime beaucoup cette autrice même si pour moi ce n’est pas son meilleur (si tu as l’occasion de lire le tueur intime / le tueur de l’ombre). Effectivement on devine vite où l’on va (même si j’avais pour ma part pas TOUT deviné) mais je pense que c’est fait exprès aussi, voir à quel point l’entourage peut-être berné, c’est teeeeellement horrible si l’on se met du côté des deux persos impuissants ! en tout cas je te rejoins pour Moïra, je n’ai pas accroché non plus !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: E / H | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s