Un hiver pour s’écrire – Angeles Donate

photostudio_1627755133918
photostudio_1555885361723

« L’hiver arrive dans le petit village de Porvenir et, avec lui, une mauvaise nouvelle : le bureau de poste va fermer. Comme partout, la technologie a pris le pas sur les lettres et les gens ne s’écrivent plus.
Sara, mère célibataire de trois enfants, est la seule factrice du hameau. Elle s’apprête donc à quitter sa terre adorée pour la capitale. C’est compter sans la détermination de sa voisine et amie de quatre-vingts ans, Rosa, dont le coeur se brise à l’idée de son départ. La vieille dame concocte alors un plan pour sauver la poste de Sara en encourageant tous les habitants à se remettre à écrire des lettres! Déclarations d’amour, règlements de comptes et secrets enfouis sont soudain couchés sur le papier, bouleversant d’émotion tous les villageois.
Un roman charmant, qui nous parle du pouvoir des mots et des petits gestes qui apportent le bonheur dans nos vies. »

photostudio_1555885425446

Un hiver pour s’écrire d’Angeles Donate est un roman qui m’a été gentiment prêté par ma maman. Elle l’avait beaucoup aimé et espérait qu’il me plairait tout autant. J’ai donc profité de quelques jours de vacances loin de ma Pile à Lire pour me plonger dans ce livre chaudement recommandé.

Un hiver pour s’écrire est le premier roman de la journaliste Angeles Donate. L’histoire se déroule dans un petit village espagnol. Dans beaucoup de villages – le mien par exemple, comme quoi c’est partout pareil – les bureaux de poste ferment. A Porvenir, sa fermeture va entraîner le départ de Sara la postière. Rosa, qui considère Sara comme sa fille et ne veut pas qu’elle s’en aille, a une idée. Elle va mettre en place un chaîne de lettres entre habitants de Porvenir en espérant que cela permettra de sauver le travail de Sara.

La première lettre, c’est donc Rosa qui va l’écrire. Une lettre d’excuse à son amie d’enfance pour être tombée amoureuse du même garçon qu’elle soixante ans auparavant sans rien lui avouer avant de lui envoyer un faire-part de mariage. Chaque destinataire a ensuite pour mission d’écrire à un habitant de la ville en lui confiant un secret et en restant anonyme afin d’aider la postière à garder son poste au village…

Un hiver pour s’écrire est un roman très joli, très apaisant à lire. J’ai aimé les personnages découvert à travers les lettres et à travers leur vie quotidienne. Les interactions entre les uns et les autres, sans qu’ils ne sachent que ceux qui se sont confiés à eux sont ceux qui sont en train de leur parler.

Et puis ce roman parle de littérature, de poésie, de club de lecture… Comment ne pas être séduite, tout comme ma maman par ce livre ? Et surtout comment ne pas apprécier cette petite parenthèse de calme que m’a offert cette lecture ?

photostudio_1555881547414

Un hiver pour s’écrire – Angeles Donate – Calmann-Lévy – 334 pages (novembre 2019)

Une réflexion sur “Un hiver pour s’écrire – Angeles Donate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s