Défendre Jacob – William Landay

defendre-jacob-william-landay

le-resume

« Depuis vingt ans, Andrew Barber est procureur adjoint du comté de Massachusetts. Admiré par ses pairs pour sa combativité au tribunal, respecté de la communauté, il est aussi un père de famille heureux, veillant sur sa femme Laurie et leur fils Jacob.
Quand un crime atroce secoue la quiétude de sa petite ville, c’est la foudre qui s’abat sur lui: son fils de 14 ans est accusé du meurtre d’un camarade de classe.
Andrew ne peut croire à la culpabilité de Jacob et va tout mettre en œuvre pour prouver son innocence. Mais à mesure que les indices à charge s’accumulent et que le procès approche, certaines révélations surgies du passé sèment le doute et menacent de détruire son mariage, sa réputation et sa foi en la justice.
Le dos au mur, Andrew devra faire face au pire dilemme de sa vie : choisir entre la loyauté et la vérité pour défendre cet adolescent qu’il connaît si mal.
Dans ce thriller psychologique au suspense à couper le souffle, William Landay dresse le portrait d’une famille en crise confrontée aux démons de la culpabilité, de la trahison et de l’abîme qui peut s’ouvrir sous nos pieds en un instant. »

monavis

C’est tout d’abord la couverture du livre qui m’a attirée. Ce regard intense. Puis la lecture de la quatrième de couverture m’a intriguée. J’ai eu entre les mains We need to talk about Kevin de Lionel Shriver il y a quelques années, sans pourtant oser le lire. Cette histoire de la relation entre une mère sans doute trop froide et son fils devenu sociopathe me semblait trop glauque, dure, et je n’aime pas spécialement cette sensation d’être une voyeuse à la lecture d’un roman, à l’affût de ce qui est malsain.

Je me suis laissée tenter par Défendre Jacob. qui me semblait moins pathos que We need to talk about Kevin (je crois que j’aimerais bien le lire désormais). Un adolescent devient le principal suspect dans une affaire de meurtre. Comment réagir quand son enfant devient un étranger ? Quand on se demande s’il n’est pas un monstre? Quand la confiance sans faille s’effrite ? Défendre Jacob raconte un peu tout cela. Andy Barber est procureur. Un jour il accepte une affaire qu’il aurait sans doute dû refuser car elle le touchait d’un peu trop près. Son fils se retrouve suspecté de meurtre. Pour Andy Barber, il n’y a aucun doute, son fils est innocent. Il ne peut pas croire une chose pareille. Il veut pas le croire. Et fera tout ce qui est possible pour que son fils ressorte du tribunal par la grande porte. Sa femme se pose plus de questions et elle se consule à petit feu. L’intérêt majeur de ce roman est que l’on ne connaît l’histoire que par ce que veut bien en dire Andie Barber. Et qu’il met l’accent sur un père dans son combat pour innocenter son fils. Et pas une mère, ce à quoi l’on pourrait plus particulièrement s’attendre. Laurie Barber a aussi son importance dans le roman, mais le combat juridique est mené par son mari Andie.

Quelques longueurs font que Défendre Jacob ne sera pas le roman de l’année, mais je l’ai lu avec plaisir, piquée par la curiosité, l’envie de savoir comment tout cela allait bien pouvoir se finir. Et je n’ai pas été déçue, quelle fin !

Défendre Jacob – William Landay – Editions De Noyelles

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s