L’amour est une femme – Frédéric Mars

photostudio_1472926722840

le-resume

« 2010, Tom Albrecht, 38 ans, reporter d’images, part en Irak toujours déchiré par la guerre civile.
Victime d’un attentat, il se réveille à l’Hôpital d’instruction des armées du Val-de-Grâce mais des pans entiers de sa mémoire lui font défaut. Il revient à la vie grâce au visage d’une infirmière qu’il parvient à identifier : Alessia d’Alessandro, son amour de jeunesse, celle qui l’a abandonné mystérieusement. »

monavis

L’amour est une femme de Frédéric Mars m’a été prêté par ma maman. Elle le lisait pendant les quelques jours que l’on a passés ensemble au bord de la mer (oh, ça me manque…)

Je ne sais pas si c’est le titre ou la couverture, sans doute aussi un peu le resumé, mais je me doutais que ce roman ne me laisserait pas un souvenir indélébile.

Il y a pas mal de coquilles dans ce roman et ça m’a un peu agacée. Des coquilles et des fautes d’inattention, on en fait tous, mais dans un roman qui est censé avoir été relu par un professionnel, ça me gêne.

Je n’ai pas franchement adoré ce livre. J’ai trouvé l’intrigue cousue de fil blanc. On devine très vite l’issue – ce qui est aussi le cas dans bon nombre de chick-lit, mais dans un thriller, c’est plus embêtant.

Ceci dit, j’ai tout de même été surprise car je n’avais jamais lu de roman comme celui-ci. Alors, il est possible que finalement je m’en souvienne…

L’amour est une femme – Frédéric Mars – Édition du Rocher

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s