Audrey retrouvée – Sophie Kinsella

photostudio_1516964673415.jpg

le-resume

« Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ça, c’était avant. Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un œil nouveau : celui de la caméra. Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde… »

monavis

Comme j’adore Sophie Kinsella, j’avais très envie d’acheter Audrey retrouvée lorsqu’il est sorti. Je l’ai feuilleté dans une librairie paimpolaise et j’ai renoncé en me disant qu’il ne me faudrait dans doute qu’une paire d’heures pour le lire et j’ai préféré ressortir avec Guerre et paix nettement plus rentable – je plaisante, je ne suis pas ressortie avec Guerre et paix, mais je ne suis pas ressortie non plus avec Audrey retrouvée.

Lorsque je l’ai vu à la bibliothèque, je n’ai pas hésité et je l’ai emprunté. J’étais tout de même assez curieuse de découvrir ce que donnerait l’auteure dans son premier essai en jeunesse.

Audrey a été déscolarisée et elle souffre de phobies. Elle ne veut pas qu’on la touche, elle ne supporte plus le bruit, la lumière vive et de croiser le regard des gens. Alors Audrey porte des lunettes de soleil qu’il pleuve ou qu’il fasse beau. Sa famille a dû s’organiser autour de l’adolescente. Sa mère a arrêté de travailler et, pour compenser, elle est tout le temps sur le dos de Franck, le frère aîné d’Audrey. Mais ça, Audrey ne le voit pas encore, elle est trop brisée. Entre le docteur Sarah qui lui donne des exercices et Linus qui lui donne des papillons dans le ventre, Audrey va avoir envie d’aller mieux. D’être à nouveau normale.

Sans que tout soit détaillé – mais tout le monde a le droit à sa vie privée, même Audrey – on comprend qu’Audrey a été victime de harcèlement scolaire et que c’est allé assez loin pour qu’elle soit hospitalisée, qu’elle refuse tout contact avec l’extérieur et notamment avec sa meilleure amie et que ses harceleuses soient virées du collège.

Audrey retrouvée est une très chouette lecture, qui permet d’aborder ce thème et de voir quelles conséquences il peut avoir sur toute une famille.

J’ai trouvé que ce roman était assez proche de celui de Susin Nielsen Les optimistes meurent en premier. Un roman que j’avais adoré. Donc je ne peux que vous conseiller de le lire, de le faire lire, de l’offrir, de le prêter… Bref, de le faire circuler.

signature

Audrey retrouvée – Sophie Kinsella – PKJ – 300 pages – dès 11 ans (mars 2016) 

Acheter ce livre chez Cultura

6 réflexions sur “Audrey retrouvée – Sophie Kinsella

  1. Ton résumé m’a également fait penser à celui des Optimistes. Sauf que moi, j’ai acheté Guerre et Paix et qu’il faut que je le finisse (on s’accroche…). Mais pourquoi pas, si je croise moi aussi ce livre à la bibliothèque.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s