Je te protégerai – Peter May

photostudio_1531578500847

le-resume

« Niamh Macfarlane a créé avec son mari Ruairidh une entreprise de textile renommée, Ranish Tweed. Alors qu’ils séjournent à Paris, Niamh est tourmentée par de mauvais pressentiments, l’intuition que son mari la trompe avec Irina Vetrov, la séduisante et célèbre créatrice de mode. Oui, à chaque instant, elle a la sensation de perdre un peu plus cet amour qu’elle croyait destiné à durer toute une vie et pour lequel elle a tout bravé, à commencer par l’hostilité de sa propre famille. Un soir, place de la République, l’impensable se produit. Ruairidh meurt sous les yeux de Niamh dans l’explosion de la voiture d’Irina. Accablée par la douleur, Niamh ne tarde pas à comprendre qu’elle est la principale suspecte. Alors que le lieutenant Sylvie Braque progresse dans son enquête, Niamh sombre dans les souvenirs dévorants de son amour perdu et de son île Atlantique. Avec la certitude écrasante que quelqu’un l’observe en secret, prêt à tuer encore. Une nouvelle fois, Peter May nous emporte vers l’archipel des Hébrides, dans ces îles jetées au paroxysme des tempêtes où les sentiments paraissent s’exacerber. Et si Niamh a dû lutter contre la noirceur du cœur des hommes pour imposer son amour pour Ruairidh, elle va devoir, jusque dans l’extrême solitude des éléments déchaînés, affronter un indémasquable assassin. »

monavis

J’ai découvert Peter May à travers sa trilogie écossaise (L’île du chasseur d’oiseaux, L’homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu), Une série de romans passionnants ancrés sur les îles des Hébrides, au nord de l’Écosse. J’ai toujours rêvé de visiter l’Écosse et d’admirer de mes propres yeux la beauté des paysages. J’ai donc adoré me plonger dans les romans de Peter May – un Écossais qui vit en France depuis de nombreuses années (et qui a d’ailleurs été naturalisé en 2016) – j’avais un peu l’impression d’y être.

Je te protégerai, le tout dernier roman de Peter May démarre à Paris. Niahm et Ruairidh y sont pour le travail, ils ont une entreprise de textile, Ranish Tweed, qui n’est pas sans rappeler le Harris Tweed. La loi britannique définit elle-même le Harris Tweed : « Le Harris Tweed est un tweed qui a été tissé à la main par des insulaires, à domicile, dans le périmètre très précis des îles Hébrides Extérieures, et plus précisément dans les îles de Harris, Lewis, North Uist, Benbecula, South Uist et Barra. Le tweed y est ainsi fabriqué à partir de pure laine vierge teinte et filée dans cette même région d’Ecosse. »

La voiture dans laquelle monte Ruairidh explose. La jeune femme est totalement sonnée. Qui a bien pu faire sauter la voiture ? Et surtout qui en voulait à ce point à son mari ?

Je vais tout vous avouer, j’étais un tout petit peu déçue au début de ma lecture. Moi je voulais l’Écosse et pas un commissariat parisien et des flics français. Heureusement, Niahm rentre vite chez elle et se replonge dans son histoire avec Ruairidh. Comment ils se sont rencontrés, comment ils ont créé leur entreprise, rencontré de grands stylistes, affronté leurs familles tels des Capulet et des Montaigu… Leur histoire est vraiment jolie, elle m’a complètement captivée et j’étais inconsolable que Ruairidh ne soit plus là pour soutenir Niahm. L’intrigue est, elle aussi, assez passionnante et si j’avais des doutes, je ne m’attendais pas à ça. À cette fin.

Si vous ne connaissez pas Peter May, je vous invite à vous plonger tout de suite dans l’un de ses romans. Soit Je te protégerai, soit L’île du chasseur d’oiseaux ou L’île du serment, trois romans qui vous transporteront en Écosse. Et vous ne le regretterez pas à mon avis.

signature

Je te protégerai – Peter May – Rouergue noir – 416 pages (mai 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

8 réflexions sur “Je te protégerai – Peter May

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 7 | Mademoiselle Maeve

  2. J’avais adoré la Trilogie écossaise de cet écrivain mais ce livre m’a beaucoup déçu,l’intrigue est nulle et pas crédible,les personnages sont ennuyeux surtout la policière qui a bien sûr de gros soucis de famille,etc…bref que des clichés les plus éculés.Reste les paysages magnifiques de l’île de Lewis que j’ai visité (avec Google Maps..lol)la couleur du ciel et de la mer sont magnifiques mais ce pays doit être rude à vivre.
    Bon j’enchaîne avec une autre île en espérant tomber mieux :
    L’Archipel du chien de Philippe Claudel.
    Encore un Grand Merci à Mademoiselle Maeve de nous proposer ce blog et te bien le tenir à jour.
    Maintenant je me demande comment vous pouvez tant de livres.
    En tout cas chapeau bas.
    Chris

    J'aime

    • C’est vrai que c’est un peu en dessous de la trilogie écossaise, mais j’aime tellement l’ambiance des romans de May qui se déroulent en Écosse que j’étais super contente de lire celui-ci, et j’ai été totalement embarquée. Je n’étais plus en vacances en Bretagne, mais en Écosse avec Niamh.
      Je rêve d’y aller, je pense qu’en attendant, je vais faire comme vous avec Google earth.
      Commeent était L’archipel du chien ?
      Et merci pour le compliment sur le blog, ça me fait chaud au cœur.
      Maeve

      J'aime

      • Huis-clos insulaire, au climat bien lourd,une atmosphère pesante pour un sujet très,trop..actuel avec à l’heure ou j’écris l’errance de « l’Aquarius » en Méditerranée.
        L’auteur nous invite dans une histoire moderne (celle des migrants Africains) mais bizarrement l’île est resté figée dans le temps, ce contraste est étonnant et une voix (Peut être celle de la conscience ?) nous explique les faits pas à pas.
        Le cynisme des personnages,leur lâcheté font froid dans le dos.
        Un peu comme Simenon, Philippe Claudel triture l’âme humaine et le résultat n’est pas très beau.
        Alors roman,conte,parabole ou tragédie…c’est un peu de tout cela réuni dans ce livre très court.
        A chacun son opinion,pas le meilleur Claudel mais un livre nécessaire car dérangeant.

        PS:Pour les Iles d’HARRIS et LEWIS,le récit de ce road trip en Ecosse m’a beaucoup plu
        https://www.bestjobersblog.com/road-trip-en-ecosse-iles-d-harris-et-lewis/
        et me donne très envie d’y aller afin de visiter les lieux magnifiquement décrits par Peter May.

        Aimé par 1 personne

    • Malgré ce que tu en dis à la fin, je ne suis pas sûre d’être très tentée par L’archipel du chien. En revanche, ce road-trip en Écosse me donne envie de préparer ma valise tout de suite ! Merci pour la découverte. Il va maintenant falloir convaincre Monsieur !
      Bises,
      Maeve

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s