Le silence du phare – Jean E. Pendziwol

photostudio_1548188230475

le-resume

«Elizabeth est au crépuscule de sa vie. Privée de la vue, elle s’est réfugiée dans la musique et les souvenirs. Mais le jour où le journal intime de son père est découvert, elle va se replonger, avec l’aide de Morgan, une jeune femme en pleine révolte, dans son enfance. Une enfance passée en compagnie de sa sœur jumelle sur une minuscule île, terre sauvage et reculée perdue au cœur du Lac Supérieur où son père gardait le phare. Une enfance dont les secrets vont avoir des conséquences autant pour Elizabeth que pour Morgan.»

monavis

J’étais contente de me plonger dans Le silence du phare de Jean E. Pendwiwol et de me plonger dans une histoire de jumeaux, ça faisait longtemps. Enfin peut-être pas, mais ça me faisait envie.

Jean E. Pendziwol est une auteure de livres pour enfants et Le silence du phare est son premier roman. Tête de liste des best-sellers canadiens, il a été lauréat du Northern Lit Award 2018 et finaliste du HWA Crown Award, qui récompense le meilleur roman historique paru au Royaume-Uni. Ce qui laissait présager un bon roman historique.

Le silence du phare suit deux personnages. Elizabeth a perdu la vue, elle vit dans une maison de retraite avec ses souvenirs. Morgan est une jeune fille qui doit repeindre la grille de la résidence, après avoir été surprise en train de la taguer. Les circonstances vont les rapprocher et elles découvriront qu’elles ont en commun bien plus qu’il n’y paraît…

La lecture des journaux du père d’Elizabeth vont faire la lumière sur l’enfance des deux petites jumelles qui vivaient sur une île minuscule dans la maison du gardien de phare. Et permettra de déterrer de lourds secrets.

Le silence du phare est un joli roman. Et si j’ai deviné certaines choses, notamment sur les liens entre Elizabeth et Morgan, j’étais loin d’avoir tout deviné. Et j’ai aimé lire ce roman dans une certaine urgence : j’avais besoin de savoir ce qui se cachait derrière le dernier journal. Alors ce n’est pas le meilleur roman des éditions Charleston – parce qu’il y en a des vraiment excellents – mais j’ai passé un très bon moment à le lire. Est-ce que je vous le conseille ? Oui, si vous avez envie de lire une histoire de jumeaux différentes des autres. Non, si vous cherchez un roman très dense, qui entre dans la psychologie des personnages, car il manque peut-être un peu d’épaisseur pour être parfait.

Le silence du phare – Jean E. Pendziwol – Charleston – 347 pages (janvier 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

lectricecharleston

Publicités

Une réflexion sur “Le silence du phare – Jean E. Pendziwol

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 1 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s