Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul Dubois

photostudio_1573150992273
photostudio_1555885361723

« Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.
Retour en arrière: Hansen est superintendant à L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.« 

photostudio_1555885425446

Habituellement, je ne suis pas du genre à me jeter sur les prix littéraires, mais avec les chroniques que je prépare pour France Bleu Touraine, j’essaie de m’intéresser un peu plus à l’actualité – ma PAL me fait la tête et ne me parle plus. Du coup, je me suis plongée dans le nouveau roman de Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, qui vient de recevoir le prix Goncourt 2019.

Jean-Paul Dubois est écrivain, journaliste et grand reporter. Il a écrit de nombreux romans dont certains ont été adaptés au cinéma, comme Kennedy et moi ou Le fils de Jean (qui s’appelle en réalité Si ce livre pouvait me rapprocher de toi). Le plus connu est sans doute Une vie française, que j’avais bien aimé. Jean-Paul Dubois écrit bien et il a déjà reçu plusieurs prix littéraires pour ses romans, avant d’obtenir le précieux Goncourt pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon.

Paul est en prison, il partage sa cellule avec Horton, un bicker aussi étonnant qu’attachant. Il revient sur son histoire et celle de sa famille. Et de fil en aiguille, le lecteur se rapproche de ce qui a conduit Paul là où il est.

Alors, je dois vous avouer que je ne suis pas très à l’aise pour parler de ce roman. Je le trouve bien mais pas top, et je suppose que si je me contente de ça, vous allez vous dire que je ne me foule pas trop. Il est bien. Franchement. C’est bien écrit, c’est agréable à lire. J’ai aimé les passages avec Horton, ce grand costaud sensible. Ils l’ont donné le sourire. J’ai aimé la construction en entonnoir qui m’a fait pester. Pester contre Jean-Paul Dubois qui s’amuse à tenir le lecteur dans le flou. J’avais envie de savoir pourquoi Paul était là, en prison. Et arrivée aux deux-tiers du roman, je me suis même demandée si j’allais le savoir et ça a commencé à m’angoisser.

Le risque quand on attend avec impatience le dénouement est qu’on soit un peu déçu. Qu’on se dise : « tout ça pour ça ». Et c’est un peu ce que est arrivé avec ce roman. Un peu déçue par la fin, un peu de longueurs – ce qui est aussi sans doute volontaire pour plonger le lecteur dans la fébrilité. Comme a résumé une de mes collègues : « bien, mais vite lu vite oublié ». C’est un peu dur, mais c’est vrai que ce n’est pas un roman inoubliable. Mais il est agréable à lire. Avec de jolis passages.

Pour voir ma chronique en vidéo :

photostudio_1555881547414

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul Dubois – Éditions de l’Olivier – 245 pages (août 2019)

5 réflexions sur “Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul Dubois

  1. Bonjour,
    Je viens de le terminer,et….ben je le trouve bien mais pas top, il ne va pas rester dans ma mémoire.
    je pense que les membres du Prix Goncourt ont plus récompensé un auteur que le livre en lui-même.
    Ah si j’oubliais,une merveilleuse description de l’oiseau-mouche.

    J'aime

  2. Pingback: Des églises, des dadas et des Harley (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon) – Pamolico : critiques, cinéma et littérature

  3. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 11 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s