Connexions secrètes – Lucas Courage

photostudio_1577982732301
photostudio_1555885361723

« Je m’appelle Lucas Courage. Je n’ai pas choisi ce nom ni d’avoir un pouvoir extraordinaire, mais secret. Je n’ai pas choisi d’avoir un père espion, ni d’être recruté avec lui par le président de la République pour démanteler un réseau de terroristes. Je n’ai pas choisi non plus l’aventure, les poursuites, les énigmes… Partir au Shahistan, être pris en otage, assister à des assassinats… ! Je n’ai pas choisi de vivre, comme dirait Manon – Ah Manon… -, dans ce monde de dingues ! »

photostudio_1555885425446

Connexions secrètes est l’une de mes lectures de travail. A priori je ne pense pas que je l’aurais lu comme ça, de manière spontanée. J’aime bien la littérature jeunesse, mais là, c’est un roman plutôt pour les enfants à partir de douze ans – soit un petit peu trop jeune pour que je sois super emballée. Mais je dois admettre que cette lecture m’a fait sourire dès le départ.

Ce roman est présenté comme une autobiographie. L’auteur Lucas Courage est un adolescent presque comme les autres. A un détail près. Il peut se connecter par la pensée à n’importe quel ordinateur ou téléphone portable pour le hacker. Et à un autre détail près. Son père est un ancien espion. Bon, il s’agit sans doute de deux gros détails, mais à part ça, c’est un ado comme les autres, qui a craqué sur la jolie Manon sans oser lui déclarer sa flamme.

Son père, Jean Courage – qui m’a beaucoup fait penser à Belmondo – doit reprendre du service pour le président de la République. Il embarque Lucas avec lui, car il s’agit de lutter contre des cyber-terroristes – et un hacker, c’est toujours utile. Le duo de retrouve dans un hôtel de luxe au Shahistan et Lucas tombe nez à nez avec Manon…

Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire. Il y a des passages drôles, notamment avec Manon, parce que le pauvre Lucas doit ramer pour qu’elle ne le voit pas comme le pire porte-poisse de l’humanité. Et d’autres un peu plus simplistes – comme le fait que les méchants portent tous des baskets vertes.

C’est un roman plaisant, mais pas dingue pour quelqu’un de plus de douze ans. Mais pour les jeunes collégiens amateurs d’histoires d’espions, pourquoi pas ?

photostudio_1555881547414

Connexions secrètes – Lucas Courage – Scrineo – 276 pages (octobre 2019) – dès 12 ans

3 réflexions sur “Connexions secrètes – Lucas Courage

  1. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s