Spellman & associés – Lisa Lutz

photostudio_1581615339396
photostudio_1555885361723

« Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence. Mélange détonant d’humour et de suspense, ce best-seller international (et son héroïne) a fait craquer Hollywood : vous n’êtes pas près d’oublier les Spellman ! »
photostudio_1555885425446

Je suppose que lorsque l’on rêve de devenir scénariste, se faire embaucher dans une agence de détectives pour gagner sa vie doit être une grande source d’inspiration. Et c’est ce qui est arrivé à Lisa Lutz. Après le scénario d’un film, elle s’est lancée dans l’ecriture d’un premier roman, premier tome d’une série, Spellman & associés.

Les Spellman, ce sont les membres d’une famille de détectives privés totalement frappadingue et extrêmement attachante. Surtout Isabel, alias Izzy, que j’adorerais avoir comme amie ou à qui j’aimerais un peu plus ressembler, elle me fait tellement rire.

Dans la famille Spellman, je demande le fils. David, trente ans, fils parfait, qui a pris ses distances, qui ne fait pas partie de l’agence pour devenir avocat. Sans doute, le seul être équilibré de toute la famille.

La fille aînée, Izzie, vingt-huit ans. Maladroite, pas féminine, pas sûre d’elle et qui aurait besoin de s’émanciper un peu. Sa vie entière est une enquête, elle dresse même des procès-verbaux de ses relations avec ses ex (ou futurs-ex) : nom, profession, passion, phrase de rupture. Sa mère tente de la caser avec tous les avocats qu’elle croise.

La petite sœur, Rae, quatorze ans, qui tient son prénom au frère de son père, mourant au moment de sa naissance. Elle est accro aux sucre et adepte du chantage et des filatures qu’elle pratique depuis l’âge de six ans.

L’oncle Ray, qui s’est remis de son cancer et « fugue » régulièrement pour faire des orgies – après tout quand il est tombé malade, il ne faisait aucun excès et ça n’a rien empêché amis YOLO.

Et enfin, les parents Albert et Olivia, à la tête de l’agence Spellman et Spellman, qui s’amusent des facéties de leurs enfants et peinent à garder leur jardin secret avec des filles aussi curieuses.

J’ai lu tous les Spellman, les cinq. Et je les ai tous aimés. Parce que j’ai ri, parce que c’est complètement fou et parce que c’est original et bien fait. Les histoires sont racontées sous formes de rapports, et c’est truffé d’humour. Un vrai remède contre les idées noires. Franchement, si vous ne connaissez pas, je vous promets quelques heures de bonne humeur, et c’est chouette, ça.

Ma chronique sur France Bleu Touraine :

photostudio_1555881547414

Spellman & associés – Lisa Lutz – Le Livre de Poche – 448 pages (mars 2008)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s