Mrs Dalloway – Virginia Woolf

photostudio_1586991014959
photostudio_1555885361723

« Mrs Dalloway dit qu’elle irait acheter les fleurs elle-même. Cette femme de grand notable est loin de la jeune fille fantasque et passionnée qu’elle était. Est-elle passée à côté de sa vie ? Elle s’interroge et se remémore de si beaux souvenirs : les lèvres de Sally, les rires et les colères de Peter, sa liberté de jeune fille. La réception qu’elle doit organiser pour le soir même regroupera tous les protagonistes et confortera ses doutes et sa solitude. Pour quel avenir ?« 

photostudio_1555885425446

Mrs Dalloway est le roman le plus connu de Virginia Woolf. Paru en 1925, il décrit la journée de Clarissa Dalloway, une femme de la haute société à Londres en 1923. Et Virginia Woolf est une écrivaine incontournable que j’avais jusqu’alors allègrement contournée. Il était grand temps pour moi de découvrir ce roman, d’autant que l’une de mes collègues en parle régulièrement.

J’ai profité du confinement pour me plonger dans ce classique et combler ainsi un de mes – nombreuses – lacunes littéraires. Et puis, se plonger dans cette belle édition illustrée par Nathalie Novi me semblait etre un plaisir supplémentaire – cette couverture représentant Mrs Dalloway et ses « pensées » est sublime.

Une journée de la vie de Clarissa Dalloway, donc. Si l’on se fie à la série 24 heures chrono avec Kiefer Sutherland, une journée peut être pleine de rebondissements et d’actions. Bon, Mrs Dalloway ne va pas se battre contre des terroristes, ne va pas non plus manquer de mourir trente-deux fois mais sa journée sera sans doute être plus passionnante que la mienne – le confinement ne laisse pas beaucoup de place au suspense et aux aventures.

Mrs Dalloway, une journée, donc. Mrs Dalloway, une anglaise de la haute société organise une fête le soir même et elle décide d’aller chercher les fleurs elle-même. Elle aime les fleurs. Sa promenade sera l’occasion de croiser d’autres personnages, d’entendre d’autres pensées que celles de Mrs Dalloway. Celles de Rezia et Septimus, soldat revenu de la guerre avec un syndrome post traumatique.

Clarissa Dalloway est contrariée, son mari a été invité à déjeuner sans elle, sa fille semble lui préférer une des professeures, et la visite de son grand amour lui annonçant qu’il est tombé amoureux, tout cela la trouble.

On entre dans les pensées intimes de Mrs Dalloway, c’est lent, contemplatif, apaisant. On sent qu’il y a beaucoup de regrets, de chagrin, de résignation. Et de fleurs. Une petite pause dans le temps pleine de douceur. C’est joliment écrit. Un roman que je ne regrette pas d’avoir lu. Enfin.

photostudio_1555881547414

Mrs Dalloway – Virginia Woolf – Tibert Éditions – 264 pages (septembre 2018)

Une réflexion sur “Mrs Dalloway – Virginia Woolf

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 4 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s