Le grand voyage de Rameau – Phicil

photostudio_1601292466839
photostudio_1555885361723

« Dans le bois des Mille Feuilles vit une tribu de petites créatures. Une légende ancienne raconte que trois d’entre elles, jadis attirées par les humains et leurs inventions, ont vécu un drame… Depuis, il fut formellement interdit d’avoir un contact avec eux ! Le temps a passé. Un jour, la jeune Rameau ayant décidé de braver l’interdit se retrouve convoquée par le conseil des anciens, la sanction tombe : elle doit rejoindre Londres, la ville monstre, afin de se rendre compte par elle-même que le monde des humains n’est pas aussi bon que ce qu’elle imagine. Un vieux magicien aveugle nommé Vieille branche lui propose de l’accompagner… Le grand voyage de Rameau dans le monde des humains révélera-t-il qu’il est peut-être préférable de vivre éloigné d’eux ?… »

photostudio_1555885425446

Juste après avoir terminé le superbe Journaux troublés de Sébastien Perez et Marco Mazzoni, j’ai reçu Le grand voyage de Rameau paru également dans la collection Métamorphose des éditions Soleil. Personnellement, j’adore cette collection, les livres sont magnifiques et l’on voit qu’est apporté un soin particulier à chaque titre, que ce soit avec une bande de toile, un pelliculage ou de petits détails qui me donnent systématiquement envie de serrer les livres de cette collection dans mes bras, de les avoir dans ma bibliothèque pour les ressortir de temps en temps afin de les regarder avec des yeux enamouré. C’est comme cela que j’ai acheté Histoires de fantômes du Japon illustré par Benjamin Lacombe – je n’ai simplement pas pu résister.

Sans surprise, la couverture du Grand voyage de Rameau est superbe, et j’étais très pressée de me plonger dedans. De prime abord, je n’ai pas accroché avec le dessin de Phicil, certains de ses petits personnages m’ont mise aussi mal à l’aise que les dessins de Claude Ponti ou de Fred, l’auteur de Philémon. Mais on voit peu ces petits personnages et le reste est surtout très mignon – contrairement à du Ponti ou du Fred. Et puis j’étais à fond dans l’histoire et Rameau est mignonnette. Et Rainette aussi.

Rameau vit dans le bois des Mille Feuilles avec son peuple haut comme une pomme. Un grand drame est arrivé bien des années auparavant et personne n’a le droit de franchir les frontières du bois, de s’aventurer chez les Grands – les humains. Rameau se fait prendre de l’autre côté de la frontière du bois et le conseil des sages décide de la bannir – tant qu’elle n’aura pas compris pourquoi le cœur des Grands est malade, elle ne pourra pas revenir – Vieille Branche, l’ermite et Rainette la rainette vont accompagner Rameau dans ce grand voyage.

Ce qui est vraiment chouette dans cette histoire, c’est que Rameau, Vieille Branche et Rainette vont croiser des personnages ayant marqué l’Angleterre victorienne : la Reine, Oscar Wilde, Beatrix Potter et même Jack l’Éventreur…

Cette bande dessinée est vraiment très jolie, l’histoire assez féerique, poétique et un peu sombre aussi. Encore une chouette publication chez Métamorphose.

Voir ma chronique sur France Bleu Touraine :

photostudio_1555881547414

Le grand voyage de Rameau – Phicil – Soleil – 212 pages (septembre 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s