Un papillon, un scarabée, une rose – Aimée Bender

photostudio_1630004101472
photostudio_1555885361723

« Francie a huit ans quand la dépression de sa mère, Elaine, vient bouleverser à jamais son existence. Recueillie par son oncle et sa tante, Francie grandit entourée d’affection auprès de sa cousine Vicky. Malgré tout, elle vit une jeunesse singulière, détachée du réel, habitée par la peur de la folie. Mère et fille tracent dès lors leur chemin : l’une survit, l’autre se construit en s’efforçant de « ralentir le monde » et de sonder ses souvenirs d’enfance.
Mais comme toujours dans les romans d’Aimee Bender, la fantaisie règne : un insecte décorant un abat-jour prend vie puis s’échappe, une fleur brodée sur un rideau tombe au sol, bien palpable… L’imaginaire devient le lieu le plus propice à la découverte de vérités profondes.
Un papillon, un scarabée, une rose est avant tout le récit d’une transformation : du chaos au pardon, de l’incompréhension à la résilience. »

photostudio_1555885425446

Aimant particulièrement les titres poétiques et un peu long, je m’étais arrêtée sur l’étrange roman d’Aimee Bender, La Singulière Tristesse du gâteau au citron. Et j’avais découvert une histoire à la fois géniale et complètement bizarre (la fin m’avait tout de même moyennement convaincue, néanmoins impossible d’oublier ce roman tellement inclassable). Alors, lorsque j’ai vu Un papillon, un scarabée, une rose, le nouveau roman très attendu de l’Américaine Aimee Bender, je me suis demandée où allait bien pouvoir me conduire cette histoire, et un peu frileuse, je ne me suis pas lancée. Mais j’ai fini par me laisser convaincre de le lire par ma collègue Valérie (toujours de bon conseil).

Et il faut dire que le roman commence très fort, par une scène mémorable (que je ne vais évidemment pas vous dévoiler, hein). Francie a huit ans lorsque sa tante, enceinte jusqu’aux yeux, la recueille. Sa mère ne peut plus s’en occuper, sa dépression est trop profonde et elle doit être hospitalisée. Francie se retrouve donc à l’autre bout du pays, avec une toute petite cousine qu’elle va chérir et couver toute sa vie. L’histoire pourrait presque s’arrêter là. Mais Un papillon, un scarabée, une rose est un roman d’Aimee Bender, il faut donc un peu d’étrange… Francie, lorsque sa maman décide de l’envoyer chez sa tante, va d’abord passer un petit moment chez sa baby-sitter. C’est là qu’elle va voir un des papillons de la lampe de chevet se décoller, prendre vie et finir dans son verre d’eau. Ce sera la première des petites incongruités qui vont rythmer la vie de Francie.

Moins étrange que La singulière tristesse du gâteau au citron, ce second titre d’Aimee Bender se lit comme on ouvrirait une petite parenthèse poétique. Il  a en tout cas laissé une trace d’inexplicable dans ma mémoire et confirme qu’Aimee Bender est une autrice inclassable.

photostudio_1555881547414

Un papillon, un scarabée, une rose – Aimee Bender – Éditions de l’Olivier – 352 pages (janvier 2021)

2 réflexions sur “Un papillon, un scarabée, une rose – Aimée Bender

  1. Pingback: A / D | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Les enfants sont calmes – Kevin Wilson | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s