Évidemment Martha – Meg Mason

photostudio_1654794747015

resume

« Quelque chose ne tourne pas rond chez Martha, et depuis longtemps. Lorsqu’elle avait dix-sept ans, une petite bombe a explosé dans son cerveau et elle n’a plus jamais été la même. Et malgré toutes les consultations, thérapies sans fin et traitements hasardeux, elle ne sait toujours pas ce qui ne va pas… Pourquoi passe-t-elle des journées entières au fond de son lit ? Et pourquoi continue-t-elle à se mettre à dos des inconnus, et des proches, avec ses remarques cruelles et désinvoltes ?
Aujourd’hui, son mari l’a quittée et elle n’a plus nulle part où aller, si ce n’est dans la maison de son enfance, une maison bohème (délabrée) dans un quartier romantique (délabré) de Londres. Et rien d’autre à faire que retrouver sa mère, une sculptrice au talent confidentiel – et très alcoolique – et son père, un poète célèbre – bien que jamais publié… Mais comment survivre là-bas sans sa sœur dévouée, grande gueule, qui rendait tout ce chaos supportable pendant leur enfance, et qui est maintenant trop occupée ou trop fatiguée pour prendre soin d’elle ?
Peut-être qu’en repartant de zéro, Martha pourra écrire un meilleur dénouement pour son histoire ratée – ou découvrir que cette histoire n’est pas encore tout à fait terminée. »monavis

Évidemment Martha est le premier roman publié en français de la Neo-Zélandaise Meg Mason. Ce roman est très moderne. Dès les premières lignes, j’ai retrouvé le côté très contemporain de certains livres – écrits essentiellement par des femmes. Je pense à Ottessa Moshfegh, Sally Rooney, Jenny Offill, Raven Leilani, Kate Reed Petty… Et j’aime beaucoup le style de ces écrivaines. Du coup, ma lecture commençait bien, d’autant que les critiques à propos de ce livre me promettaient un bon moment de lecture, très drôle. Et vu le thème central de la dépression, j’étais curieuse.

Martha vient de fêter ses quarante ans. Une fête dont elle ne voulait pas et qui a entraîné la fin de son couple. Martha ne va pas bien, par moment elle va extrêmement mal, n’est plus capable de rien, veut mourir. Sa famille est plutôt dysfonctionnelle. Sa mère est une artiste alcoolique et son père un poète non publié. Heureusement, il y a sa sœur avec qui elle a une relation géniale, piquante et effectivement leurs conversations sont très drôles. Après un mariage éclair raté, elle trouve l’amour auprès de Patrick, parfait pour elle. Mais rien n’est parfait dans la vie de Martha. Même si Patrick semble être son remède, celui qui sait si bien s’occuper d’elle. Jusqu’à ce que leur relation s’effrite. Jusqu’à ce qu’enfin un mot soit posé sur ce qui rend Martha si fragile.

Évidemment Martha est un roman atypique. Addictif. Je l’ai dévoré. Et pourtant le sujet me met plutôt mal à l’aise, car il est trop proche de ce que je vis. Mais Martha est aussi attachante que borderline. Ceux qui l’entourent sont aussi des personnages que l’on ne peut qu’aimer – sauf le premier mari de Martha, lui, il est absolument nul. On découvre à travers les confidences de Martha, son quotidien, ses souvenirs, les difficultés de vivre avec un trouble mental. On sait que la vie peut être plutôt belle, mais c’est plus difficile pour une personne ayant une maladie mentale ou souffrant de dépression. C’est possible, mais c’est plus difficile. Pour la personne concernée. Mais c’est aussi difficile pour les proches. Et Évidemment Martha évoque tout cela. Et finalement, c’est vrai que c’est drôle. Et c’est vrai que c’est touchant. Et c’est vrai que c’est triste. Évidemment Martha est un roman qui chamboule et remue et fait toucher du doigt la maladie mentale et ce qui l’entoure à ceux qui ne vivent pas avec. Et qui peut aussi faire réfléchir ceux qui vivent avec. J’ai bien conscience que ma chronique n’est pas à la hauteur du roman, mais j’ai encore besoin de digérer cette lecture. Mais j’ai vraiment, vraiment aimé. Et je vous conseille vraiment, vraiment ce roman.

J’ai reçu Évidemment Martha de Meg Mason grâce à Babelio et les éditions du Cherche-Midi. Et j’en suis bien contente, car je n’aurais sans doute pas eu l’occasion de rencontrer Martha, et ça aurait été vraiment dommage.

signaturevisage

Évidemment Martha – Meg Mason – Le Cherche-Midi – 416 pages (mai 2022)

Une réflexion sur “Évidemment Martha – Meg Mason

  1. Pingback: M / P | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s