Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

photostudio_1494175944490

le-resume

« Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… »

monavis

Après avoir vu passer mille avis enthousiastes sur le premier roman de Carène Ponte, Un merci de trop, le nom de cette auteure s’est imprimé dans mon cerveau. Alors quand j’ai vu qu’elle sortait un second roman, chez Michel La fin début juin, je me suis dit qu’il était temps de me pencher sur son travail.

J’ai eu un petit peur au départ, car l’histoire de Tu as promis que tu vivrais pour moi n’est pas sans rappeler celle du film PS : I love you en version meilleure amie. Et je n’ai pas eu envie de voir ce film qui m’aurait sans nul doute fait pleurer toutes les larmes de mon corps. Oui, ce n’est pas toujours simple d’être une ultra sensible qui pleure même devant certaines publicités.

En réalité, ce roman m’a plutôt fait penser à Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman. Ce qui veut dire que j’ai eu entre les mains un très chouette feel-good book.

Molly vient de perdre sa meilleure amie. Celle avec qui elle a tout partagé depuis qu’elle est petite. Peu de temps avant de partir, Marie lui a demandé de vivre pour elle. Et Molly, désemparée, a accepté. Sans trop savoir comment elle pourrait se relever et continuer à vivre.

Quelques semaines après le décès de Marie, Molly reçoit douze lettres, une par mois, toutes signées de la main de sa meilleure amie, qui avait décidé de l’aider à changer de vie, certaine que Molly mérite mieux que son boulot de serveuse et son fiancé soporifique.

Évidemment, il y a des passages tristes, mais Tu as promis que tu vivrais pour moi est surtout enthousiasmant et touchant. Molly est un personnage sympa, tout comme Viviane, Nadège et Marie, évidemment. Marie n’est jamais vraiment loin.

On ressort de cette lecture le cœur gonflé à bloc et ça fait un bien fou. Franchement, je vous conseillerais bien de glisser ce roman dans votre valise cet été.

Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte – Michel Lafon

Publicités

9 réflexions sur “Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 5 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s