Judith – Christine Feehan

photostudio_1495484033236

le-resume

« L’agent secret et meurtrier Stefan Prakenskii connaît un millier de façons de tuer un homme — et deux milliers de façons de séduire une femme. Voilà pourquoi il est impatient d’entreprendre sa nouvelle mission. Il doit se rendre à la ville côtière de Sea Haven et se mêler à la vie d’une belle femme insaisissable qui entretient un lien mystérieux avec son passé, mais aussi avec un maître du crime dangereusement séduisant, et tout aussi insaisissable, qui ne souhaite qu’une chose: la posséder. Judith Henderson est une artiste à la renommée montante, une femme éthérée et hantée dont la beauté parfaite stimule l’âme de deux hommes qui ont fait d’elle leur obsession. Depuis des années, elle attend l’homme qui viendra libérer la passion et le feu qui couvent en elle; l’homme à qui elle pourra confier ces émotions. Cependant, un seul homme pourra survivre à ses secrets et à l’ombre qu’elle a projeté sur leurs deux vies. »

monavis

J’ai lu Judith dans le cadre des Lectrices Charleston. Je vous avoue que je n’étais pas emballée par cette lecture, car je n’ai pas franchement aimé Rikki, le premier tome de la saga Les sœurs de cœur.

On retrouve dans ce second tome de la série de Christine Feehan les mêmes ingrédients que dans Rikki : un homme au passé violent et « purement mâle » (l’expression n’est pas de moi, évidemment… ), une menace qui plane, une fille blessée par la vie (mais surtout tellement belle !) et bien sûr des pouvoirs magiques (nombreux !) et du sexe (heureusement, un peu moins que dans Rikki). Je vous ai parlé d’ingrédients, et en cuisine on sait que quand il y en a trop, ce n’est pas forcément bon. Ici c’est le cas et avec ce gloubiboulga, on tombe dans la caricature.

C’est toujours une histoire de bad boy qui trouve LA femme pour qui il aura envie de changer. Soit. Il paraît que ça marche bien dans la romance.

Je n’ai pas franchement accroché sur le style que je ne trouve pas assez simple et un peu trop mièvre.

J’avais trouvé que l’intrigue n’était pas assez exploitée dans Rikki. Bonne nouvelle, ici l’auteure a beaucoup plus développé l’histoire et il y a même des passages intéressants, lorsque les sœurs se retrouvent ou que Judith explique son travail à l’atelier. Et si cette histoire de sœurs de cœur qui ont toutes des pouvoirs et qui se sont trouvées par hasard est un peu tiré par les cheveux, c’est quand même l’intérêt de cette série. Il y a encore des mystères qui planent au-dessus de ces femmes et ça me donnerait presque envie de lire la suite.

Judith -Christine Feehan – Diva Romance

Publicités

2 réflexions sur “Judith – Christine Feehan

  1. Tout comme toi, je n’ai pas été plus séduite que ça par cette saga (heureusement les autres romans Diva rehaussent un peu le tout pour nous ;-)). Je prends mon temps pour chroniquer mes lectures, car je suis en train de relire Rikki. Mais je compte bientôt publier mon billet. Bisous à toi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s