Persuasion – Jane Austen

photostudio_1500573753784
photostudio_1555885361723

« Depuis quand une jeune fille a-t-elle besoin qu’on lui dicte sa conduite ? Si elle s’est laissé persuader trop jeune de rompre ses fiançailles, Anne Eliott n’est plus dupe. Et lorsque son ancien amant réapparaît, auréolé de gloire, l’heure n’est pas à l’indécision. Pour Anne, il est temps de faire fi des convenances et de la vanité de son entourage ! »
coupdecoeur

Je suis dingue des adaptations des romans de Jane Austen par la BBC et Persuasion est peut-être ma préférée. J’adore l’histoire et j’adore Sally Hawkins et Rupert Penry-Jones dans les rôles d’Anne et Frederick.

Persuasion-2007-persuasion-2564994-720-480

Lire ce roman, publié après la mort de Jane Austen m’a permis de me replonger avec délice dans cette histoire. Anne Elliot est si gentille et pourtant, elle aurait des raisons de s’énerver ! Son père et sa sœur aînée sont snobs et fort peu sympathiques et sa petite sœur est nombriliste, hypocondriaque et tous les trois sont franchement égoïstes. C’est bien simple, ces personnages vous donneront envie de les gifler, de les secouer ou de les jeter par la première fenêtre venue. Et pourtant Anne reste patiente, douce et altruiste. Son seul défaut est d’avoir écouté l’amie de sa mère huit ans plus tôt et d’avoir refusé la demande en mariage de Frederick Wentworth. Elle était pourtant éperdument amoureuse, mais n’a pas osé s’opposer à Lady Russell. Anne n’a jamais réussi à oublier son amour et ses sentiments vont être mis à rude épreuve, puisqu’elle ne va cesser de le croiser. Et s’il n’a pas changé, il a réussi, est devenu un bon parti, mais brûle de colère vis à vis d’Anne Elliot.

Que j’aime cette histoire ! Elle est pleine de tendresse, avec des personnages positifs et doux, des familles qui s’aiment, ce qui rend la famille d’Anne encore plus antipathique et qu’on ne peut qu’avoir de la peine pour la jeune femme d’avoir tant manqué d’affection.

Ce roman est une critique de la société anglaise, de son snobisme notamment. Et les traits de caractère sont au cœur du roman. Frederick reproche à Anne d’avoir fait preuve de faiblesse et recherche une épouse au caractère fort qui ne se laissera pas dicter sa conduite. Mais est-ce vraiment une femme bornée et fonceuse qui lui conviendra ? N’a-t-il pas plutôt besoin de comprendre pourquoi Anne n’a pas pu dire non à Lady Russel ? On sait que tout finira bien, mais impossible de ne pas trembler pour Anne et pour Frederick. J’ai lu récemment Northanger Abbey, mais à choisir Persuasion est vraiment meilleur. Tellement romantique. Et surtout quel personnage qu’Anne Elliot, je me demande si ce n’est pas un de mes personnages préférés dans la littérature… Peut-être bien.

photostudio_1555881547414

Persuasion – Jane Austen – 10/18 – 236 pages (avril 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

8 réflexions sur “Persuasion – Jane Austen

  1. Pingback: Austen Wentworth – Brigid Coady | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s