L’Arbre-Monde – Richard Powers

photostudio_1534607493672.jpg

le-resume

« Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour de Pat s’entrelacent les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction.
Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que ruine de l’âme. »

monavis

Quand j’ai démarré la lecture de L’Arbre-Monde de Richard Powers, j’ai réalisé que je n’avais pas vraiment de référence en éco-fiction. Que mon dernier livre lu parlant vraiment de nature était Dans la forêt de Jean Hegland. Mais j’étais prête à me lancer et à découvrir ce genre littéraire.

L’Arbre-Monde commence comme un recueil de nouvelles. D’un chapitre à l’autre, le lecteur fait la connaissance de personnages n’ayant aucun lien entre eux, si ce n’est un rapport particulier avec les arbres. Ils ne vivent pas les uns près des autres et les histoires ne se déroulent pas forcément à la même période.

Moi qui ne suis pas forcément dingue de nouvelles, j’ai été un peu déçue. Mais au début de la deuxième partie du livre, j’ai compris que finalement ces personnages étaient liés – de près ou de loin. Que certains allaient se côtoyer, et s’allier pour tenter de sauver un séquoia menacé de destruction.

La langue de Richard Powers est belle et cette lecture est puissante et poétique. Que vous soyez un fervent écologiste ou simplement sensible à la nature, ce livre saura vous parler.

Les câlins aux arbres – ou sylvothérapie – ayant le vent en poupe, la canicule estivale nous ayant fait comprendre l’importance des arbres qui apportent ombre et fraîcheur et certains ayant découvert que les plantes chantent, les propos de Richard Powers sont assez tendance pour toucher le plus grand nombre. Et c’est tant mieux.

Sans avoir aucune envie de devenir une éco-terroriste ou de m’enchaîner à un arbre ou encore de vivre sur une plateforme de quatre mètres carrés à des dizaines de mètres de hauteur comme certains personnages de L’Arbre-Monde, j’ai été sensible à l’histoire racontée par Richard Powers, à ces destins mêlés, parfois extrêmes, parfois touchants. Ce roman fait réfléchir à ce que représente la nature et la manière dont nous la détruisons au nom de la croissance. Nous dont les vies ne représentent qu’un court instant dans celles des arbres. Un roman à découvrir. Et peut-être une envie d’aller câliner un arbre ou simplement lire assis, contre le tronc, en profitant de la belle ombre qu’il nous offre…

signature

L’Arbre-Monde – Richard Powers – Cherche-Midi – 484 pages (septembre 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

2 réflexions sur “L’Arbre-Monde – Richard Powers

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s