La veuve – Fiona Barton

photostudio_1562074655152
photostudio_1555885361723

« La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.  Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.  Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime.  Depuis ce jour, plus rien n’a été pareil.  Jane devient la femme d’un monstre aux yeux de tous. Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquilité, même après un acquittement. Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.  Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l’histoire ? »

photostudio_1555885425446

J’ai découvert Fiona Barton en écoutant La coupure et j’avais bien aimé. Alors quand La veuve m’a tendu les bras du haut son étagère de bibliothèque, je n’ai pas pu lui tourner le dos – ç’aurait été trop cruel.

La veuve s’appelle Jane Taylor. Tous les journalistes d’Angleterre aimeraient pouvoir l’interviewer, connaître ses motivations, et surtout la vérité. Son mari a-t-il enlevé la petite Bella ? Et pourquoi est-elle restée auprès du monstre ? Car même s’il a été acquitté, tout le monde reste persuadé qu’il est coupable.

Ce roman alterne les points de vue, celui de la veuve, de la journaliste, de l’inspecteur, de la mère et du mari. Et le récit fait des sauts de puce entre 2010, quelques semaines après la mort de Glen Taylor et 2006, au moment de l’enlèvement de la petite Bella. Ainsi, on peut attraper des bribes d’information et petit à petit découvrir ce qui se cache derrière le silence de Jane.

Il n’y a pas un suspense de dingue dans ce roman, ni une fin qu’on ne voit pas venir. Et je ne pense pas avoir deviné parce que je lis beaucoup de thrillers – non parce que parfois je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez. Je ne suis pas certaine que ce soit le but de ce roman. J’ai plutôt la sensation que Fiona Barton a voulu nous faire entrer dans la psychologie de Jane et que chacun des autres personnages n’est là que pour que l’on puisse apprécier ses réactions. Et c’est intéressant de voir comment cette femme a pu supporter les années passées avec son mari. Son mari et ses bêtises. Ensuite, la plongée dans l’univers de la pédopornographie m’a donné envie d’entrer dans le livre avec une batte de baseball pour faire la peau de ces gros pervers et je ne vous garantie pas un sommeil sans cauchemars. Mais maintenant que vous êtes prévenus, il n’y a pas de raison de ne pas vous laisser tenter par ce roman, non ? Il vous tendra peut-être les bras à la bibliothèque ?

photostudio_1555881547414

La veuve – Fiona Barton – Fleuve Noir – 410 pages (janvier 2017)

2 réflexions sur “La veuve – Fiona Barton

  1. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: L’ombre de la menace – Rachel Caine | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s