La maison de soie – Anthony Horowitz

photostudio_1580388834352
photostudio_1555885361723

«Londres, 1890. Edmund Castairs, un célèbre marchand d’art, fait appel à Sherlock Holmes : on en voudrait à sa vie, affirme-t-il. Ce n’est toutefois pas d’un meurtre qu’il est victime, mais d’un simple cambriolage… Pourtant, l’enquête dans laquelle vont se lancer Holmes et Watson dépassera en horreur leurs plus terrifiantes aventures. Au point que le Dr Watson, habituel narrateur des exploits du grand détective, a exigé que le récit en soit tenu secret pendant un siècle… A l’arrivée, une histoire jubilatoire, plus « holmésienne » que nature mais subtilement nourrie de l’imaginaire prolifique d’Horowitz, créateur de la série des Alex Rider et de scénarios pour le cinéma et la télévision. Autorisée par les ayants droit de Conan Doyle, une brillantissime résurrection du légendaire locataire du 221b Baker Street.»

photostudio_1555885425446

Après avoir terminé Le chien des Baskerville en audio, j’ai aussitôt enchaîné avec La maison de soie. Je voulais savoir si ce roman d’Anthony Horowitz était réellement dans l’esprit des aventures de Sherlock Holmes. Et rien de tel que d’écouter un grand classique de Sir Arthur Conan Doyle pour me remettre dedans. Honnêtement, j’aurais bien aimé que le lecteur soit le même, mais la performance de François Montagut est très bonne, c’est juste que je m’étais habituée à la voix de Bertrand Suarez-Pazos.

Si Le chien des Baskerville est considéré comme un roman jeunesse, La maison de soie serait plutôt pour les plus grands ados, en raison du thème – personnellement je ne le conseillerai pas aux jeunes collégiens.

Le lecteur découvre cette enquête de Sherlock Holmes et John Watson un siècle après qu’elle a eu lieu. Watson l’avait écrite, mais elle concernait tellement de personnalités de pouvoir que pour la sécurité de tous et pour éviter le scandale, il fallait garder le silence.

Dans cette enquête, Edmund Castairs, un marchand d’art, fait appel à Sherlock, persuadé que quelqu’un veut le tuer. Cette histoire va conduire Sherlock et Watson sur une piste dangereuse. Certains ne reculeront devant rien pour les empêcher d’approcher la vérité.

L’intrigue est vraiment sombre. Horowitz a choisit d’embarquer le lecteur dans une chasse aux pervers. On croise dans cette Maison de Soie, Mycroft, Lestrade, Wiggins et sa bande – et là, je n’ai pas pu m’empêcher de penser très fort à mon amie Caro et à nos longues parties de Sherlock – et même Moriarty, ce qui est un plaisir pour les amateurs des aventures de Sherlock. Côté ambiance, je trouve qu’Horowitz a bien su retranscrire l’ambiance des romans de Conan Doyle, c’était donc une lecture – ou plutôt une écoute – des plus agréables.

photostudio_1555881547414

La maison de soie – Anthony Horowitz – Audiolib – lu par François Montagut – 10h12 (mars 2012)

3 réflexions sur “La maison de soie – Anthony Horowitz

  1. Pingback: Sherlock Holmes et le complot de Mayerling – Nicole Boeglin | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s