Un pique-nique presque parfait – Faith Martin

photostudio_1596654139092
photostudio_1555885361723

« Été 1960. Après une fête de fin d’année organisée par les étudiants de St Bede’s College sur les berges d’une rivière, le corps d’un certain Derek Chadworth est retrouvé flottant dans les eaux de Port Meadow. Et si tous les jeunes gens présents sur les lieux affirment que la mort de Derek est accidentelle, aucun d’entre eux ne peut attester avoir bel et bien aperçu l’étudiant à la fête. Confronté à des témoignages vagues qu’il juge peu crédibles, le Dr Clement Ryder décide d’ouvrir une enquête, assisté de la jeune policière Trudy Loveday, qui entreprend de se faire passer pour une étudiante de St Bede’s College. Trudy arrivera-t-elle à gagner la confiance des élèves et percer le mystère qui entoure la mort du jeune homme le plus populaire de l’université  ? Car une chose est sûre  : Derek Chadworth n’était pas un étudiant comme les autres… »

photostudio_1555885425446

Est-ce bien raisonnable de se lancer dans une nouvelle série lorsqu’on possède une PAL énorme, culpabilisante et hurlante ? La réponse est évidemment non, mais bon, que voulez-vous, je suis faible et lorsque j’ai eu Le corbeau d’Oxford entre les mains, j’ai craqué. Et quand j’ai eu l’occasion de lire le second tome de la série de Faith Martin… J’ai craqué. En plus le titre me semblait parfait, j’adore les pique-niques.

Un pique-nique presque parfait est la seconde aventure d’un duo qui me semblait des plus prometteurs à la fin de la première : Loveday et Ryder.

Trudy Loveday est une toute jeune policière. En 1960, les femmes sont tellement peu dans les forces de l’ordre que son chef ne sait pas trop quoi faire d’elle – piste de réflexion : la considérer comme ses collègues masculins et la laisser faire son travail ? – alors, lorsque le Dr Clement Ryder, médecin légiste, qui a besoin d’un policier pour enquêter sur une vieille affaire, réclame quelqu’un, le chef de Trudy Loveday n’est que trop heureux de détacher la jeune femme auprès de Ryder. Le duo fonctionne bien. Trudy est intelligente, elle réfléchit vite et l’ancien chirurgien l’apprécie, lui qui est exigeant.

J’ai eu grand plaisir à retrouver ce duo, et à les suivre sur leur enquête à propos d’un noyé lors d’une fête d’étudiants. Il y a des passages que j’ai beaucoup appréciés, d’autres un peu moins, trou ant le temps parfois un peu longuet. Je n’ai pas adoré cette enquête, mais je l’ai trouvée plaisante. Ce petit bémol va me rendre service : je ne serai plus tentée par cette série. Peut-être. A priori.

photostudio_1555881547414

Un pique-nique presque parfait – Faith Martin – Harper Collins – 288 pages (juin 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s