Un avion sans elle – Michel Bussi

comme-un-avion-sans-elle-michel-bussi

le-resume

« Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ? »

monavis

J’ai offert ce roman de Michel Bussi à ma maman pour Noël, sachant qu’elle avait beaucoup aimé Nymphéas noirs. Elle m’a prêté Un avion sans elle en me disant qu’il lui avait tout de même moins plu. J’ai lu Nymphéas noirs sur ses recommandations enthousiastes et je n’ai pas été déçue. Le style, sans être exceptionnel, est agréable à lire et l’histoire est vraiment chouette. On ne sait pas vraiment si l’on est en train de lire un polar ou un fantastique et ce n’est q’à la fin que tout se met en place. Étonnant.

Un avion sans elle, c’est un peu différent. Un bébé est le seul rescapé d’un crash d’avion en 1980 et deux familles se battent pour la récupérer. Les médias s’emparent de l’affaire et surnomme la petite fille Libellule comme dans la chanson de Charlélie Couture, Comme un avion sans aile : « Oh libellule/toi, t’as les ailes fragiles/moi, moi j’ai les ailes fragiles/moi, moi j’ai la carlingue froissée/mais j’ai chanté toute la nuit ».

A ses dix-huit ans, la petite Lylie (pour Lyse-Rose/Emilie/Libellule) reçoit le carnet tenu par un détective qui a travaillé dix-huit ans sur son affaire. Ce carnet vert, nous le découvrons en même temps que son « peut-être » frère, un garçon fou d’amour pour sa Lylie. Lylie lui a confié le carnet avant de disparaître et il tente de la retrouver, persuadée qu’elle va commettre un acte irréparable.

Lors de sa quête, il croisera quelques cadavres et élucidera le mystère autour du bébé du Mont Terrible, aidé de Malvina, autre « peut-être » sœur.

J’ai beaucoup moins accroché qu’avec Nymphéas noirs, mais Un avion sans elle se laisse lire, les personnages de Marc et Malvina sont plutôt chouettes et on a envie d’avoir des réponse à toutes les énigmes posées par le roman. Je pense que lirai bientôt un autre Bussi (enfin quand j’aurai avancé dans ma pile de livres qui vacille et menace de m’assommer dès que je m’en approche).

Un avion sans elle – Muchel Bussi – Pocket/collector

Publicités

4 réflexions sur “Un avion sans elle – Michel Bussi

  1. Merci pour ton commentaire qui m’a directement amenée à chercher ton article 🙂 !! Ma maman m’a aussi dit avoir moins aimé celui-ci que Nymphéas Noirs, mais ton article me donne quand même envie de le lire… 🙂
    Bisous !
    Manon

    J'aime

  2. Pingback: Gravé dans le sable – Michel Bussi |

  3. Pingback: N’oublier jamais – Michel Bussi |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s