Ultimes rituels – Yrsa Sigurðardóttir

photostudio_1563897996252
photostudio_1555885361723

« Novembre 2005, Reykjavik. Un étudiant allemand est retrouvé mort, atrocement mutilé. Le jeune homme étudiait l’histoire islandaise et portait un intérêt tout particulier à ses heures les plus sombres. Sa famille ne se satisfait pas des conclusions de la police et décide de louer les services de l’avocate islandaise Thora Gudmundsdottir et de l’ancien inspecteur Matthew Reich. Un Allemand. Leur enquête parallèle révèle que l’étudiant assassiné était membre d’un mystérieux groupuscule, composé d’Islandais fascinés par l’histoire de la torture et de la sorcellerie. »

photostudio_1555885425446

Ultimes rituels est le premier roman d’Yrsa Sigurðardóttir. Après avoir glissé Succion dans ma valise (son tout dernier), je n’ai pas résisté à ajouter ce livre bonus, dont je n’avais pas entendu parler jusqu’alors.

J’avais été soufflée par ADN, une histoire vraiment percutante – qui me fait regarder avec beaucoup de méfiance chaque aspirateur que je croise. Mais ce que j’aime surtout chez cette autrice islandaise, ce sont ses personnages. Succion a confirmé mon enthousiasme. 

Ultimes rituels ne fait pas partie de la série mettant en scène Huldar et Freyja, alors il y avait un petit risque que je sois légèrement – ou totalement – déçue et que les personnages ne soient pas aussi efficaces et drôles – oui, drôles, et c’est ce qui rend ses romans aussi efficaces.

L’histoire ne me tentait pas plus que ça et je dois avouer que j’ai failli abandonner après quelques pages. Un étudiant allemand fasciné par les sciences occultes et les transformations corporelles retrouvé mort en Islande – je craignais les messes sataniques et autres rondes autour de pentagrammes dessinés avec du sang de chauve-souris, donc pas particulièrement ma tasse de thé. Mais je me suis accrochée et j’ai bien fait, j’ai ainsi fait connaissance avec l’ancien inspecteur allemand Matthew Reich et l’avocate islandaise Thora Gudmundsdottir qui va lui servir de traductrice, de guide touristique et de sources de gentilles moqueries. La mère de famille divorcée ne se gêne pas non plus pour se moquer de lui et de ses costumes absolument pas adaptés au climat et au paysage.

Et contre toute attente, cette intrigue qui ne m’enthousiasmait pas plus que ça s’est révélée aussi intéressante que les joutes verbales de Matthew et Thora. Bref, encore un bon roman et je ne suis pas étonnée qu’il ait cartonné en Islande à sa sortie. Pour un premier roman, c’était un bon roman.

photostudio_1555881547414

Ultimes rituels -Yrsa Sigurðardóttir – Éditions Anne Carrière – 407 pages (février 2012)

Acheter ce roman chez Cultura

Une réflexion sur “Ultimes rituels – Yrsa Sigurðardóttir

  1. Pingback: De Clarisse Sabard à Leni Zumas | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s