Les jours brûlants – Laurence Peyrin

photostudio_1595856060866
photostudio_1555885361723

« Pourquoi une épouse amoureuse, une mère aimante, décide-t-elle de disparaître ?
À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection.
Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.
Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. Direction Las Vegas.
C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ? »

photostudio_1555885425446

J’ai eu l’occasion de lire Les jours brûlants de Laurence Peyrin grâce à Calmann-Lévy et à Netgalley. L’ancienne journaliste est l’autrice de plusieurs romans dont La Drôle de vie de Zelda Zonk qui a reçu le prix Maison de la Presse en 2015 et du très joli Miss Cyclone.

J’ai été assez intriguée par le résumé m’annonçant l’histoire de Joanne, une mère de famille qui décide de disparaître après une agression. Je me suis tout de suite posée des tas de questions et j’avais hâte d’avoir les réponses, alors j’ai commencé ma lecture…

Je venais de finir un thriller pas trop mal, mais dont le style n’était pas super génial, et ça m’a fait un bien fou de retrouver un livre super bien écrit, avec une écriture fluide, agréable. J’ai été tout de suite embarquée par l’histoire de Joanne.

Joanne et Thomas sont devenus parents très jeunes. Ils ne se fréquentaient pas depuis longtemps, mais c’est arrivé, alors ils se sont mariés. Thomas a fini chirurgien et Joanne est restée à la maison pour s’occuper de tout le monde. Dix-huit ans après la naissance de leur fille, ils sont encore plus amoureux qu’au début. Tout semble aller parfaitement si ce n’est les petites piques de sa fille à propos des femmes au foyer. Et puis, un jour, elle se fait agresser. Et elle ne s’en remet pas. La violence, les mots crus, le visage de poupon aux cheveux gris de son agresseur, tout tourne en boucle dans sa tête. Elle déraille. Et puis un jour les mots de son mari : elle leur fait peur. Alors elle part. Elle décide de devenir une personne disparue pour laisser sa famille vivre sereinement sans elle. Après quelques jours d’errance à Las Vegas, elle rencontre des gens prêts à l’aider. Joanne va peut-être réussir à se retrouver…

J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman, de ses personnages. J’ai aimé l’ambiance des seventies à Vegas et à Modesto, j’ai aimé les recettes de cocktails en début de chaque chapitre. J’ai souri des histoires de chariots volés au supermarché et je suis sûre que j’aurais adoré le look de Joanne, petit oisillon roux aux santiags et shorts effrangés, si je l’avais croisée. Et j’ai aimé la fin, une vraie fin, pleine de nostalgie et d’une pointe de tristesse et de résignation.

Bon sang, je ne suis pas prête d’oublier ce roman !

photostudio_1555881547414

Les jours brûlants – Laurence Peyrin – Calmann-Lévy – 324 pages (mai 2020)

3 réflexions sur “Les jours brûlants – Laurence Peyrin

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 7 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s