La petite bibliothèque du bonheur – Felicity Hayes-McCoy

photostudio_1630004007939
photostudio_1555885361723

« Hannah Casey menait une vie dorée, à Londres, jusqu’à ce qu’elle surprenne son mari avec une autre femme. Bouleversée, elle rentre chez sa mère, dans son village natal, sur la côte ouest de l’Irlande, et travaille comme bibliothécaire. Cependant, ce nouveau départ, à 51 ans, est loin d’être facile. Pour tourner la page, elle décide de s’installer dans la maisonnette délabrée que lui a léguée sa grand-tante : pour la rénovation, elle n’a d’autre choix que d’accepter l’aide de Fury, un maçon atypique. Grâce à lui, Hannah découvre peu à peu la vie farfelue du village, les personnalités attachantes qui le composent, mais aussi les liens forts unissant ces familles isolées dans la campagne irlandaise. Quand elle apprend que la bibliothèque est menacée de fermeture, Hannah sait qu’elle pourra compter sur ses nouveaux amis pour l’aider à se battre et à surmonter cette épreuve. »

photostudio_1555885425446

J’avais dans ma Pile à Lire les trois premiers romans de Felicity Hayes-McCoy qui me semblaient parfaits pour l’été, alors hop dans la valise. J’ai donc plongé avec délice dans le premier tome, La petite bibliothèque du bonheur – évidemment, un titre très évocateur pour moi.

La petite bibliothèque du bonheur est le premier roman de Felicity Hayes-McCoy. Sa série qui se déroule dans un petit village de la côte ouest de l’Irlande, compte déjà quatre tomes. Attendez-vous à faire connaissance avec des personnages hautement attachants.

A cinquante-et-un ans, Hannah Casey doit repartir à zéro. Après avoir surpris son mari dans les bras d’une autre – une autre qu’il fréquentait d’ailleurs depuis de nombreuses années – elle a quitté sa belle maison et son train de vie confortable pour s’installer à Finfarran chez sa mère. Elle reprend la bibliothèque du village et finit par découvrir que cette dernière est menacée de fermeture. Avec l’aide de quelques habitants du village, elle va tout faire pour essayer de sauver la bibliothèque.

J’avais raison, La petite bibliothèque du bonheur est une parfaite lecture de vacances, parce qu’on a plus de temps, plus d’envie de détente, que l’on peut fuir les prises de tête. Et finalement les histoires légères, avec des rencontres touchantes avec des personnages, ça fait du bien. Ça recharge les batteries et on se sent prêts ensuite à plonger dans un thriller (je plaisante, parce que lorsque l’on a lu La petite bibliothèque du bonheur, on a juste envie de lire la suite, Le petit café du bonheur, pour retrouver les personnages, notamment Hannah, évidemment, Furie, ours mal léché au grand cœur et Conor qui rêve de devenir bibliothécaire et doit pour le moment jongler entre son temps partiel à la bibliothèque et son travail à la ferme familiale).

J’ai bien aimé ce premier tome, qui m’a donné envie de lire le second et si vous avez envie d’un peu de douceur et d’évasion, n’hésitez pas. Moi-même, plongée dans les romans de la rentrée littéraire qui manquent un peu de légèreté – surtout celui que je suis en train de lire -, je repense à cette série avec un peu de nostalgie…

photostudio_1555881547414

La petite bibliothèque du bonheur – Felicity Hayes-McCoy – Mon Poche – 547 pages (octobre 2019)

2 réflexions sur “La petite bibliothèque du bonheur – Felicity Hayes-McCoy

  1. Pingback: Le petit café du bonheur – Felicity Hayes-McCoy | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Le petit jardin du bonheur – Felicity Hayes-McCoy | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s