Passager 23 – Sebastian Fitzek

photostudio_1545435986477

le-resume
«Imaginez un lieu isolé. Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes… Sans laisser de trace. Un lieu rêvé pour des crimes parfaits. Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer…»

monavis

Après avoir terminé Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes en audio, j’ai eu envie de rester dans une ambiance de thriller et en me promenant sur le catalogue Audible, j’ai jeté mon dévolu sur Passager 23 de Sebastian Fitzek. L’idée d’embarquer à nouveau à bord d’un navire de croisière me plaisait beaucoup.

Je ne connaissais pas Sebastian Fitzek, mais il faut dire que je m’intéresse très peu à la littérature allemande, qui ne me plaît pas trop, à part quelques rares exceptions comme Mechtill Borrmann ou Benedict Wells. Sebastian Fitzek, écrivain et journaliste, a publié plusieurs polars, dont la plupart ont été traduits en français.

J’aime bien l’ambiance des croisières et l’idée de passe quelques heures à bord du Sultan des mers me plaisait vraiment. Pourtant j’ai cru que j’allais abandonner la lecture assez rapidement. Martin Schwartz, un flic de Berlin, a complètement vrillé il y a cinq ans quand sa femme et son fils ont disparu en mer lors d’une croisière. Depuis, Martin est infiltré dans un réseau de pédophiles séropositifs qui infectent des enfants. Et franchement entre la pédophilie et l’horreur dans laquelle vit Martin, j’ai bien cru que mes nerfs allaient lâcher. Et je me demandais bien quel était le rapport avec la croisière. Je peux dire que j’ai serré les dents. Et surtout, j’ai eu un gros doute : avais-je téléchargé le bon livre ? C’est là que je vois bien le petit défaut du livre audio : on ne peut pas le feuilleter pour voir un peu plus loin (enfin si, on peut passer d’un chapitre à l’autre, mais c’est très aléatoire et sans grand intérêt). Alors, j’ai encore serré les dents. Et ouf, enfin, Martin a été appelé par une vieille dame l’invitant à la retrouver à bord du Sultan des mers pour en savoir plus sur la disparition de sa famille. Je vous passe le passage durant lequel Martin s’arrache une dent tout seul avec un pinceau, qui montre bien que le mec est un vraiment fracassé.

Passager 23 parle des disparitions en mer. Disparition volontaires, accidents, meurtres… Il y a chaque année des passagers qui ne reviennent jamais de croisière. Comme la femme et le petit garçon de Martin. Mais pas comme Anouk, réapparue miraculeusement après plusieurs semaines d’absence. Elle a subi des violences sexuelles. Sa mère, elle, n’est pas réapparue. Comment la petite a-t-elle pu échapper aux radars ? La compagnie est bien embêtée avec cette réapparition et est presque tentée de balancer la gamine par dessus bord, pour qu’elle disparaisse pour de bon. Et surtout, et c’est le lien avec Martin, elle avait avec elle le doudou de son fils…

Avec l’aide du médecin de bord et de la vieille excentrique, Martin va mener l’enquête sur Anouk et sa famille, au moment même où un autre gamine disparaît…

Passager 23 est un roman vraiment dense. Et j’aurais peut-être adoré s’il n’y avait pas eu ce début affreux. Je n’ai pas du tout vu arriver l’intrigue et tous les rebondissements et j’ai carrément flippé par moments. Surtout en arrivant chez moi dans le noir, au moment de couper le moteur, ce moment où je me sens vraiment vulnérable.

Le lecteur était top. Et je dois dire que ce roman m’a clairement passé l’envie d’aller faire un tour à bord d’un bateau. On ne sait jamais qui pourrait s’y cacher…

signature

Passager 23 – Sebastian Fitzek – Audible – lu par Mathieu Buscatto – 12h07 (avril 2018)

Publicités

2 réflexions sur “Passager 23 – Sebastian Fitzek

  1. Pingback: Devenir – Michelle Obama | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Le colis – Sebastian Fitzek | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s